Passer au contenu principal

Gérer le stress au travail: un guide pratique pour les employeurs

  • Accueil
  • Ressources
  • Gérer le stress au travail: un guide pratique pour les employeurs

Qu'est-ce que le stress?

Le terme « stress » n'est pas qu'un mot à la mode. Le stress peut être lié à la vie personnelle ou professionnelle d'un individu. Il existe le bon stress et le mauvais stress; la forme la plus répandue chez les employés est le stress lié au travail. De nos jours, cette forme de stress est la principale cause d'absentéisme des travailleurs au Canada.

Le stress au travail est généralement le résultat d'une combinaison d'un volume important de demandes et de pressions élevées, et il est relié au fait que les employés ont peu de contrôle sur ces demandes.

Saviez-vous que les absences liées au stress :

  • ont plus que triplé depuis 1995 (StatistiqueCanada)?
  • coûtent aux employeurs environ 4,5 milliards de dollars chaque année (StatistiqueCanada)?
  • ont une durée moyenne de 20jours?

Selon les études de Santé Canada, chaque dollar investi dans la prévention du stress en rapporte éventuellement 3,40 $.

 

Quels sont les symptômes du stress?

Selon l'Association canadienne de la santé mentale, il est essentiel d'apprendre à reconnaître les symptômes du stress, car on a pu établir un lien direct entre le stress excessif et les maladies infectieuses, les problèmes cardiovasculaires, la prévalence des maux de dos et des lésions attribuables aux mouvements répétitifs, et le cancer.

Voici quelques-uns des symptômes :

  • changements d'appétit (perte ou gain de poids);
  • consommation accrue d'alcool, de drogues ou de tabac;
  • impatience ou irritation inhabituelle;
  • performance médiocre;
  • tendance à s'isoler;
  • maux de tête, indigestion, fatigue, insomnie, divers problèmes répétitifs;
  • absentéisme élevé;
  • problèmes de communication;
  • augmentation des conflits entre les employés;
  • augmentation des discussions au sujet du «stress» et de la «pression».
Quelles sont mes obligations en tant qu'employeur?

Vous avez l’obligation d’enquêter lorsqu’un employé montre des signes évidents de stress.

Au yeux des commissions des droits de la personne ou des commisions du travail, l’approche « ne rien demander, ne rien dire » pourrait ne pas être suffisant pour prévenir les maladies reliées au stress. « Ne rien demander, ne rien dire » signifie que l’employeur ne demande pas à l’employé ce qui ne va pas et que l’employé ne dit pas à l’employeur ce qui ne va pas.

Vous avez la responsabilité de prévenir les maladies liées au stress et la Commission des droits de la personne a des attentes très claires à ce sujet : vous devez être vigilant et proactif.

Les employeurs ont l’obligation d’offrir des mesures d’adaptation aux employés qui vivent un stress affectant leur rendement au travail, même si ce stress est d’ordre personnel.

 

Mon employé est absent et je ne suis pas informé(e) adéquatement. Que puis-je faire?

Il arrive souvent que la note du médecin transmise à l'employeur ne comporte pas tous les faits connus lorsqu'il est question de stress ou d'une autre condition de santé mentale. En général, les employés croient que ces maladies sont de nature très personnelle et associées à des préjugés.

À titre d'employeur, vous avez le droit d'obtenir des renseignements médicaux raisonnables de la part de l'employé afin de pouvoir vous adapter convenablement à sa situation.

Si vous croyez que les renseignements médicaux obtenus ne sont pas satisfaisants, vous avez le droit de demander des précisions et des informations supplémentaires. Cependant, il vous incombe d'expliquer à l'employé pourquoi les renseignements se sont pas satisfaisants et de lui indiquer l'information dont vous avez besoin et pourquoi. Les frais occasionnés à la suite d'une demande de renseignements médicaux supplémentaire par l'employeur doivent être assumés par celui-ci.

Les renseignements médicaux ne peuvent être utilisés qu'aux fins de gestion de l'absence et pour s'adapter à la situation de l'employé. Lors de la collecte de renseignements médicaux, vous devez garder à l'esprit la protection de la vie privée.

Aide-mémoire :

  • Vous devez obtenir le consentement de l'employé.
  • Il faut limiter la collecte aux renseignements essentiels.
  • Ne conservez pas les renseignements médicaux avec les dossiers des employés.
  • Il faut limiter l'usage, la divulgation et la conservation des renseignements aux activités touchant les mesures d'adaptation.
Quelles mesures puis-je prendre pour lutter contre le stress? Après tout, cette maladie est en quelque sorte invisible.

En tant qu'employeur, vous pouvez adopter la même approche que pour les mesures d'adaptation relatives à un handicap visible. Voici quelques mesures d'adaptation :

  • congés de maladie;
  • réaffectation;
  • réaménagement des tâches pour que le travail soit intéressant;
  • équipement spécial ou révision des attentes;
  • modification des procédures et processus de travail;
  • horaires souples;
  • programme d'aide aux employés (PAE).

 

Les employeurs sont tenus de mettre en œuvre des mesures d'adaptation raisonnables, et non des mesures d'adaptation idéales. Les employeurs ont le droit d'étudier diverses options à cet égard.

N'oubliez pas que les mesures d'adaptation ne doivent PAS mener à :

  • des projets de création d'emplois;
  • la création de postes nouveaux ou inutiles;
  • la tolérance de comportement inacceptable;
  • la tolérance de l'absentéisme élevé;
  • le maintien d'un poste vacant lorsqu'il ne subsiste aucun espoir de retour de l'employé.