Skip to main content

Annonce de 80 millions $ pour favoriser l'attraction et la rétention des étudiants étrangers en région : pourquoi privilégier certains secteurs, se questionne la FCEI 

Montréal, le 19 mai 2022 – Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration, Jean Boulet, a fait une importante annonce ce matin d'un investissement de 80 M $ sur quatre ans, pour encourager les étudiantes et étudiants étrangers à entreprendre des études post-secondaires en français en région. Avec cette nouvelle mesure, les étudiants étrangers répondant aux critères d'admissibilité seront exemptés de payer les frais de scolarité supplémentaires qui sont normalement applicables. La FCEI salue l’initiative, mais souligne que de nombreux secteurs dans le besoin ne pourront malheureusement pas bénéficier de cette mesure importante.

Les entreprises des régions souffrent grandement du manque d’employés. Selon les résultats d'un rapport de recherche sur les priorités des PME du Québec en matière de développement économique régional, 70 % d’entre elles demandaient au gouvernement d’améliorer l’offre de formation dans les établissements d’enseignement régionaux afin de pouvoir répondre aux besoins du marché du travail et 59 % désiraient l'adoption de mesures pour attirer les immigrants dans les régions.

La FCEI se questionne toutefois quant aux critères d’admissibilités qui ciblent certains secteurs seulement. En effet, les seuls étudiants admissibles seront ceux des secteurs mis de l'avant dans l'Opération main-d'œuvre, soit ceux des technologies de l'information, du génie, de la santé et des services sociaux, de l'éducation, et de l'éducation à la petite enfance, comme le mentionne le communiqué diffusé par le Cabinet du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration.

« Selon les données de Statistique Canada, les postes vacants au Québec ont augmenté de 155 % pour le secteur de l’hébergement et la restauration, de 92 % pour le secteur manufacturier, de 94 % pour le secteur de la construction, de 73 % pour le commerce de gros et de 70 % pour le commerce de détail. La pénurie de main-d’œuvre est un rouleau compresseur pour tous les secteurs économiques du Québec, il ne devrait pas y avoir de secteurs privilégiés et d’autres exclus dans l’action gouvernementale. », commente François Vincent, vice-président pour le Québec à la FCEI.

Comme le démontrait un rapport de sondage publié le mois dernier, le manque d'employé est la raison pour laquelle 67 % des PME du secteur de la construction doivent refuser des ventes et des contrats. Cette proportion est de 45 % pour le secteur manufacturier, de 31 % pour le commerce de gros et de 20 % pour le commerce de détail. 

« Il y a de belles opportunités pour les nouveaux arrivants dans nos régions, et ce, dans plusieurs secteurs. Nous avons les conditions gagnantes actuellement pour une intégration réussie des immigrants. Nous demandons donc au ministre Boulet d'évaluer l’élargissement de son offensive pour attirer les étudiants internationaux francophones afin que toutes les PME des régions puissent en bénéficier. Cette modification permettrait de mieux répondre aux besoins du marché du travail de toutes nos régions. », conclut M. Vincent.

Renseignements
Maud Larivière, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514-861-3234| Cell. : 514-817-0228
[email protected] 

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.
 

20 mai 2022

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes