Skip to main content

Au Québec, 7 PME sur 10 sont affectées par le manque de places dans les services de garde

Montréal, le 14 juin 2021 – La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) dévoile les données exclusives d’un sondage sur les opinions des PME du Québec au sujet des services de garde éducatifs à l’enfance. Le constat est sans appel : le manque de places en garderies créé des problématiques de gestion de ressources humaines pour 71 % des PME québécoises. Pour les entreprises qui sont freinées par la pénurie de main-d’œuvre, cette situation les empêchent de contribuer pleinement à la relance économique.

« Pour les dirigeants de PME, le manque de places dans les services de garde présente des difficultés supplémentaires sur le plan de la gestion des ressources humaines : absentéisme, retards, perte d’employés et difficultés de recrutement. C’est une barrière supplémentaire pour les entreprises qui sont aux prises avec une sérieuse pénurie de main-d’œuvre. Rappelons que 51 % des dirigeants de PME doivent travailler plus d’heures en raison de cette pénurie et que 26 % doivent refuser des ventes ou des contrats », explique François Vincent, vice-président Québec à la FCEI. 

Les résultats du sondage mené par la FCEI font ressortir que les PME demandent au gouvernement de prioriser ce dossier et de miser sur le réseau des garderies privées :

  • 80 % des PME demandent au gouvernement du Québec, pour assurer les places aux parents, de prioriser la complémentarité du système avec celles dans les garderies non subventionnées; 
  • 78 % des PME lui demandent de faire de la création de places en services de garde une priorité étatique; 
  • 62 % pensent que le crédit d’impôt pour frais de garde devrait être augmenté.

« C’est un message fort envoyé au gouvernement, les PME sont d’avis que l’offre privée fait partie d’une des solutions à considérer pour régler la problématique du manque de places. La contribution des garderies privées est névralgique pour répondre aux besoins des parents et des PME freinées par le manque d’employés. De grands gestes sont à poser car de nombreuses PME et beaucoup de familles comptent sur le gouvernement pour agir rapidement afin de continuer à soutenir l’offre de services éducatifs de qualité à tous les enfants », conclut M. Vincent.

La FCEI présentera son mémoire au ministère de la Famille le 17 juin prochain. 

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter la présentation de la FCEI intitulée Services de garde éducatifs à l’enfance : opinions des PME du Québec

Méthodologie
Les données présentées ici se fondent sur les résultats préliminaires du sondage en cours Les Services de garde éducatifs à l’enfance de la FCEI (juin 2021) auquel 631 de ses membres ont répondu au Québec. À titre comparatif, un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d’erreur de plus ou moins 3,9 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Julien Dubois, FCEI
Cell. : 514 817-0228
[email protected]

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes