Skip to main content

Élections municipales : les deux tiers des PME estiment que leurs enjeux ne reçoivent pas assez d’attention. Il est temps de changer la donne, mentionne la FCEI

Montréal, 29 septembre 2021 – Selon les résultats d’un sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), deux PME québécoises sur trois (67 %) estiment que les candidats aux élections municipales n’accordent pas suffisamment d’attention à leurs enjeux. Pour neuf entrepreneurs sur dix (87 %), les candidats doivent s’engager sur les enjeux des PME avant la journée du vote en novembre. Les engagements électoraux municipaux joueront un rôle déterminant pour les entreprises. En effet, près de la moitié des chefs de PME québécoises (47 %) affirment que les décisions des municipalités ont des impacts significatifs sur la croissance de leur entreprise. 

« Les PME assurent la vitalité économique partout au Québec et les décisions des municipalités ont un impact significatif sur leur croissance. Alors qu’elles sont encore fragilisées par la pandémie, plombées par un lourd endettement et freinées par la pénurie de main-d’œuvre, les PME se demandent ce que leur réserveront les prochaines années au niveau municipal. Elles attendent avec impatience qu’on leur parle directement et qu’on parle d’économie », déclare Francis Bérubé, analyste principal des politiques pour la FCEI. 

Les PME ont des demandes claires
La FCEI a partagé les attentes municipales des dirigeants de PME en mai dernier. Selon eux, les candidats municipaux devraient, pour les quatre prochaines années, se doter d’une stratégie municipale pour le développement économique (46 %), prévoir un plan de réduction des coûts de gestion de l’administration municipale (44 %), mettre en place un programme d’indemnisation des commerçants touchés lors de travaux routiers (40 %), se doter d’un plan de réduction de l’écart entre la taxation résidentielle et commerciale (37 %), agir pour accélérer la prestation de services aux entreprises et la délivrance de permis (34 %) et adopter une politique ou un plan d’allégement réglementaire (31 %).

À court terme, trois PME sur cinq demandent que les candidats municipaux qui seront élus assurent de limiter les hausses de l’impôt foncier des entreprises et deux PME sur cinq aimeraient voir une réduction des tarifs municipaux.

« Ces élections municipales arrivent à un moment charnière, 18 mois après le début de la pandémie. Les dirigeants de PME attendent un programme phare et fort en matière d’économie. Le moment est venu de prendre des engagements qui aideront nos PME à contribuer pleinement au dynamisme et à l’avenir des municipalités », conclut M. Bérubé.

Faits saillants

Méthodologie 
Résultats finaux d’un sondage en ligne de la FCEI, Votre voix, 802 membres FCEI du Québec ont répondu entre le 4 et le 27 août 2021. À titre de comparaison, pour un échantillon probabiliste ayant un nombre égal de répondants, la marge d’erreur serait de plus ou moins 3,5 %, 19 fois sur 20.
À propos de la FCEI La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus. 

– 30 –

Renseignements :
Maud Larivière, attachée de presse, FCEI 
Tél. : 514 861-3234, poste 1808 Cell. : 514 817-0228
[email protected]
 

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes