Passer au contenu principal

La frustration augmente chez les PME qui tombent entre les mailles du filet des programmes fédéraux : des correctifs importants sont demandés

  • Accueil
  • La frustration augmente chez les PME qui tombent entre les mailles du filet des programmes fédéraux : des correctifs importants sont demandés

Montréal, le 13 août 2020 – Des propriétaires de PME unissent leur voix pour demander que des correctifs importants soient apportés aux programmes d’aide fédéraux, en signant la pétition en ligne lancée aujourd’hui par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). 

« Les PME ont été durement frappées par les mois de fermeture, la baisse fulgurante du niveau de leurs ventes et les coûts additionnels qui accompagnent leur réouverture. À l’heure où on se parle, encore trois PME sur quatre ne réalisent toujours pas leur niveau de ventes habituel. Selon les estimations de la FCEI, ce sont 158 000 PME qui risquent de fermer au Canada, dont près de 18 000 au Québec », déclare François Vincent, vice-président Québec à la FCEI. 

Si de nombreuses PME ont pu compter sur les principaux programmes d’aide, il y en a également des dizaines de milliers qui ne peuvent toujours pas en bénéficier. C’est notamment le cas pour le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) et l’Aide d’urgence pour le loyer commercial (AUCLC). 

« De nombreux commerces n’ont toujours pas accès à l’AUCLC, même s’ils y ont droit parce que les propriétaires d’immeubles commerciaux sont tenus de faire la demande au nom de leurs locataires. Quant au CUEC, le premier ministre avait annoncé, en mai dernier, l’élargissement du programme à plus d’entreprises, mais la concrétisation de cette action se fait toujours attendre. Le gouvernement fédéral doit comprendre que la frustration des propriétaires de PME, qui ne peuvent pas accéder à cette aide indispensable, est de plus en plus importante », explique M. Vincent.   

« Nous invitons tous les propriétaires de PME à visiter dès maintenant le site fcei.ca/petitioncovid pour communiquer au gouvernement ce dont ils ont besoin pour se remettre sur pied », ajoute M. Vincent.

La FCEI réitère ses demandes d’amélioration des programmes d’aide actuels :

  • Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) : (a) prolonger la date limite du programme, (b) en élargir immédiatement l’accès à un plus grand nombre d’entreprises, notamment aux entreprises en démarrage, à celles qui utilisent des comptes bancaires personnels pour gérer leurs affaires et à celles qui ont moins de 40 000 $ de dépenses fixes, (c) fournir des raisons claires quant au rejet des demandes, (d) augmenter le montant du prêt à 60 000 $ et porter la partie convertible en subvention à 50 %. 
  • Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial du Canada (AUCLC) : (a) permettre aux locataires d’accéder directement à l’aide au loyer, indépendamment de la participation ou non de leur propriétaire d’immeuble commercial, (b) étendre la couverture à un plus grand nombre d’entreprises, notamment à celles dont les baisses de revenus sont moins élevées, et (c) couvrir la période d’été et d’automne. 
  • Prestation canadienne d’urgence (PCU) : (a) étendre la PCU aux chômeurs, mais veiller à ce que les prestations cessent si un employé se voit offrir son ancien emploi (sauf pour des raisons de maladie ou des problèmes familiaux), et (b) permettre aux bénéficiaires de gagner plus de 1 000 $ par mois sans pour autant perdre la prestation.  
  • Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) : (a) simplifier le processus de demande et (b) garantir aux propriétaires d’entreprise ainsi qu’aux membres de leur famille qu’ils emploient qu’une partie de leurs revenus de dividendes est couverte. 

Déjà plus de 7 000 propriétaires de PME ont rejoint le mouvement en signant la pétition de la FCEI. 

« Les propriétaires de PME continuent de se battre quotidiennement pour rester debout, malgré le long chemin qu’ils ont encore à parcourir. Nous prions le gouvernement d’entendre leurs préoccupations et de corriger sans tarder ces programmes essentiels pour qu’ils puissent bénéficier à ceux qui en ont désespérément besoin », conclut M. Vincent. 

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :  
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]