Passer au contenu principal

À l’approche du discours du Trône, les PME établissent leurs priorités

  • Accueil
  • À l’approche du discours du Trône, les PME établissent leurs priorités

Ottawa, le 17 septembre 2020 – Les propriétaires de PME espèrent que le discours du Trône de la semaine prochaine annoncera l’intention du gouvernement du Canada de les soutenir durant la reprise économique. 

« Ces six derniers mois ont été éprouvants pour les propriétaires de PME. On parle de fermetures d’entreprises, du déclin drastique des ventes et de l’introduction de nouveaux coûts pour s’adapter à la nouvelle réalité. Aujourd’hui, leur avenir est toujours incertain. Ils ont donc besoin de savoir que le gouvernement les soutient avec des politiques qui assureront leur survie et leur croissance à court et à long terme », déclare Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.  

Selon le dernier sondage de la FCEI, les priorités des propriétaires de PME en vue du discours du Trône sont les suivantes :

  • Créer un environnement fiscal plus compétitif pour les PME (74 %)
  • Avoir un plan général de reprise qui fait la promotion de la croissance pour l’ensemble de l’économie (69 %)
  • Garder les dépenses du gouvernement sous contrôle (65 %)
  • Réduire la paperasserie (53 %)

Pour créer des conditions favorables à la réussite des PME, Ottawa doit repousser toutes les hausses prévues des taxes et des impôts fédéraux, s’abstenir de modifier de façon permanente le régime d’assurance-emploi sans consulter au préalable les propriétaires de PME, limiter les dépenses publiques qui ne concernent pas la COVID-19, et se concentrer davantage sur la réduction de la paperasserie.

« Les propriétaires de PME comprennent que le déficit a été exceptionnellement élevé en raison de la COVID, mais ils souhaitent que le gouvernement canalise tous ses efforts sur la gestion de la crise actuelle et qu’il n’engage pas de dépenses supplémentaires en dehors de cela. Ce qu’ils veulent, c’est que le gouvernement se concentre sur la reprise économique, ce qui comprend de maintenir les taxes et les impôts d’aujourd’hui et de demain à des niveaux raisonnables. Ce n’est pas le moment de mettre en œuvre de nouveaux programmes coûteux qui finiront par accroître le fardeau fiscal », ajoute M. Guénette.

Selon les estimations de la FCEI, une PME sur sept risque à l’heure actuelle de fermer définitivement ses portes, sans compter les fermetures qui ont déjà eu lieu. Dans l’objectif d’aider plus de PME à s’en sortir, la FCEI réitère sa demande visant à augmenter à 60 000 $ le montant maximal du prêt du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC), tout en portant à 50 % la portion pouvant être transformée en subvention. Elle exhorte également le gouvernement fédéral à entreprendre une refonte majeure de l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) de manière à ce que les fonds soient versés directement aux locataires.

« L’automne va présenter de nombreux défis, alors même que les propriétaires de PME craignent une deuxième vague de COVID-19 et que les revenus qu’ils génèrent sont toujours faibles. Le discours du Trône est l’occasion pour le gouvernement de mettre en avant les priorités des PME pour que celles-ci puissent enfin entrevoir une lueur d’espoir au bout du tunnel », conclut M. Guénette.
 
À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements : 
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]