Skip to main content

Fin de la subvention salariale et de l’aide au loyer : Ottawa abandonne les PME en pleine Semaine de la PME

Ottawa, le 20 octobre 2021 – Les propriétaires d’entreprise auraient dû retrouver un peu le sourire durant la Semaine de la PME. Au lieu de cela, ils sont confrontés à la fin des programmes d’aide fédéraux. La Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL) prendront fin samedi (23 octobre). Aucune prolongation n’est prévue en date d’aujourd’hui alors que seulement 40 % des PME ont retrouvé des niveaux de vente normaux, signale la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). 

« La Semaine de la PME, ce n’est pas juste l’occasion pour les politiciens d’avoir de bons mots pour les propriétaires de PME. C’est aussi le moment de proposer des mesures concrètes pour les aider à passer à travers la pandémie. Le gouvernement fédéral doit prolonger immédiatement ces programmes d’urgence qui sont vitaux pour de très nombreuses entreprises qui subissent toujours les effets néfastes des restrictions liées à la COVID. Cela donnerait plus de certitude et de souffle aux propriétaires de PME pendant l’automne et l’hiver », affirme Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.

Au début du mois d’octobre, la FCEI a envoyé une lettre à la vice-première ministre, Chrystia Freeland, pour lui demander de prolonger immédiatement la SSUC et la SUCL jusqu’au 20 novembre. Pour soutenir davantage les PME, le gouvernement doit :

  • Travailler avec tous les élus pour prolonger le Programme d’embauche pour la relance économique du Canada (PEREC), la SSUC et la SUCL jusqu’au 31 mars 2022.
  • Rétablir le taux maximum de la subvention salariale et de l’aide au loyer à 75 % afin d’aider tous les secteurs de l’économie, en plus du secteur touristique, tel que promis pendant la campagne électorale.
  • Inclure les nouvelles entreprises lancées après le début de la pandémie dans tous les programmes d’aide.
  • Offrir des prêts additionnels via le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) et reporter l’échéance de remboursement à la fin de 2024.
  • Modifier la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) pour inciter les prestataires à retourner sur le marché du travail.
  • S’assurer que les PME qui doivent instaurer le passeport vaccinal reçoivent l’aide du fédéral promise aux provinces afin de financer les coûts associés à sa mise en œuvre.

« N’oublions pas que les entreprises qui bénéficient de la subvention salariale et de l’aide au loyer sont celles qui subissent d’importantes baisses de revenus en raison des mesures de restriction mises en place par les gouvernements. La priorité d’Ottawa doit être la survie et la relance des PME », conclut M. Guénette.

Les propriétaires de PME peuvent signer la pétition de la FCEI dans laquelle elle demande au gouvernement fédéral de prolonger ses programmes d’urgence : fcei.ca/petitioncovid.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Maud Larivière, attachée de presse, FCEI
Cell. : 514 817-0228
[email protected]

 

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes