Passer au contenu principal

Possible conflit au Port de Montréal : les PME redoutent les impacts économiques et appellent au leadership du gouvernement fédéral

  • Accueil
  • Possible conflit au Port de Montréal : les PME redoutent les impacts économiques et appellent au leadership du gouvernement fédéral

Montréal, le 19 mars 2021 – Dans un contexte de grande incertitude économique, la menace d’une grève au Port de Montréal inquiète de plus en plus les propriétaires de PME. D’ailleurs, selon un nouveau sondage mené par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), près du tiers des PME canadiennes estiment qu’une deuxième grève au Port de Montréal, en moins d’un an, aurait des répercussions négatives sur leur entreprise. Au Québec, c’est plus de la moitié des entrepreneurs (53 %) qui appréhendent de tels effets.

« Les craintes des PME sont vives quant aux impacts que pourrait avoir un nouveau conflit sur leurs activités. Dans un contexte où les PME sont encore beaucoup trop fragiles, une telle situation est à éviter, car elle serait très dommageable pour notre économie », déclare François Vincent, vice-président Québec à la FCEI. 

Par ailleurs, le sondage révèle que les incidences d’une grève sont encore plus redoutées qu’à l’été dernier par plusieurs secteurs économiques, tels que le commerce de gros (46 %), le secteur manufacturier (42 %) et le commerce de détail (42 %).

Leadership du gouvernement fédéral attendu
Les résultats obtenus soulignent aussi que la moitié des chefs d’entreprise du pays s’attendent à ce que le gouvernement fédéral ait comme priorité de prévenir toute grève qui paralyserait les activités portuaires. Cette proportion est encore plus importante au Québec où 72 % des PME appellent le gouvernement à agir.

« Le Port de Montréal est une infrastructure névralgique pour de nombreuses PME au Québec, et plus largement au Canada. Il faut s’assurer que la fluidité de la chaîne d’approvisionnement ne soit pas brisée. Comme nous l’avons dit et continuerons de le répéter, le gouvernement fédéral doit à tout prix mobiliser toutes les ressources nécessaires pour éviter qu’une deuxième grève vienne nuire aux entreprises, aux travailleurs et à l’économie », conclut Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI. 

Pour rappel, la FCEI a uni sa voix aux organisations du milieu des affaires du Québec et du Canada pour réclamer l’intervention immédiate du gouvernement fédéral afin d’assurer le maintien complet, en tout temps, des activités au Port de Montréal.

Méthodologie
Les données présentées ici sont les résultats du sondage Votre Voix de la FCEI — mars 2021, auquel 3 295 membres FCEI ont répondu à travers le Canada. Pour un échantillon probabiliste ayant un nombre égal de répondants, la marge d’erreur est de plus ou moins 1,7 %, 19 fois sur 20.

Au Québec, le nombre de dirigeants de PME ayant répondu au sondage est de 518. Pour un échantillon probabiliste ayant un nombre égal de répondants, la marge d’erreur est de plus ou moins 4,3 %, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Julien Dubois, FCEI
Cell. : 514 817-0228
[email protected]