Skip to main content

Risque de grève dans le secteur de la construction : les PME craignent la paralysie des chantiers

Montréal, le 19 mai 2021 – Frappé de plein fouet par une hausse drastique des coûts des matériaux comme le bois et l’acier, le secteur de la construction risque de connaître un conflit de travail qui paralyserait les chantiers du Québec. La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) prévient que le déclenchement d’une grève pourrait affecter des milliers d’entreprises qui peinent à se relever de la crise, sans parler des pertes qu’elle causerait à l’économie. 

Les résultats préliminaires d’un sondage actuellement mené par la FCEI, auprès de plus de 700 propriétaires de PME québécoises, montrent que la moitié d’entre eux affirment qu’une grève dans le secteur de la construction aura des répercussions négatives sur leur entreprise. Ils sont aussi 80 % à appréhender les incidences que cela aurait sur l’économie de leur région.

« Seulement le tiers des PME ont retrouvé des revenus normaux au Québec. Dans cette situation de grande fragilité économique, elles craignent maintenant que l’économie de leur région soit paralysée par une grève de la construction. Les entreprises qui œuvrent dans ce secteur, dont 85 % ont moins de 5 employés, doivent déjà faire face à d’importants défis, comme la flambée des prix des matériaux premiers et la pénurie de main-d’œuvre. Un tel conflit ne pourrait arriver à un pire moment pour les entreprises et pour l’économie du Québec surtout en contexte de relance », explique François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.
 
Leadership du gouvernement du Québec demandé
À travers le sondage, les PME envoient un message clair au gouvernement du Québec : 80 % lui demandent de faire preuve de leadership pour éviter une grève dans le secteur de la construction.

« L’industrie de la construction est névralgique pour l’économie du Québec et pour sa relance, comme le prévoit le plan du gouvernement. Une grève ne serait pas sans conséquence et risquerait de faire mal à de nombreuses PME, pas uniquement celles qui œuvrent dans le secteur. Les PME suivront de près ce dossier et comptent sur le leadership du gouvernement du Québec », conclut M. Vincent.

Selon les données disponibles, en 2019, l’industrie de la construction représentait 53,2 milliards des dépenses en immobilisations pour la construction au Québec, soit 14 % du PIB.

Méthodologie
Les données présentées ici se fondent sur les résultats préliminaires du sondage Votre Voix de la FCEI (mai 2021) auquel 737 de ses membres ont répondu au Québec. Pour un échantillon probabiliste ayant un nombre égal de répondants, la marge d’erreur est de plus ou moins 3,6 %, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Cell. : 514 817-0228
[email protected]

 

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes