La majorité des propriétaires de PME comptent céder leur entreprise d’ici 10 ans : plus de 2 000 milliards de dollars en actifs commerciaux sont en jeu

Ottawa, le 10 janvier 2023 — Selon un nouveau rapport de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), plus de 2 000 milliards de dollars (2 T$) en actifs commerciaux pourraient changer de mains puisque les trois quarts (76 %) des propriétaires de PME comptent passer le flambeau d’ici 10 ans. 

La retraite est la principale raison invoquée par les chefs d’entreprise pour céder leur entreprise (75 %). Cependant pour 22 %, c’est en raison de l’épuisement, et pour 21 %, c’est pour prendre du recul face à leurs responsabilités. Toutefois, seulement 1 propriétaire d’entreprise sur 10 (9 %) a prévu un plan de relève formel écrit.

« C’est essentiel pour les propriétaires de PME de bien planifier leur relève. D’ici 10 ans, plus de 2 000 milliards en actifs commerciaux pourraient changer de mains, mais très peu d’entrepreneurs ont un plan de relève formel. Les conséquences d’une mauvaise planification pourraient s’avérer coûteuses et stressantes », souligne Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.

Le plus grand défi à la planification de la relève pour la moitié des chefs de PME (54 %) est la recherche d’un acheteur ou d’un successeur adéquat. Près de la moitié (43 %) ont de la difficulté à évaluer la valeur de leur entreprise et plus du tiers (39 %) disent que l’entreprise dépend trop du propriétaire dans ses activités quotidiennes. 

Compte tenu des lourdes conséquences de la pandémie, il n’est pas surprenant que les entrepreneurs soient nombreux à avoir changé leur plan de départ. C’est le cas de près de 4 propriétaires sur 10 : 17 % l’ont devancée, tandis que 22 % l’ont repoussée d’au moins un an, souvent en raison de lourdes dettes pandémiques ou d’une baisse importante de la valeur de leur entreprise durant la pandémie.

Pour une grande majorité (90 %) des propriétaires de PME, le facteur le plus important dans le transfert de l’entreprise est la protection des employés, suivi de près par l’obtention du meilleur prix possible (84 %) et la recherche du bon acheteur (84 %) pour assurer la continuité des activités.

« L’absence d’un plan de relève formel peut aussi déstabiliser les entreprises. Une majorité de propriétaires comptent sur la vente de leur entreprise pour financer leur retraite. S’ils ne peuvent pas la vendre, ils vont devoir reporter leur départ, ce qui peut causer un stress additionnel pour eux, leur famille et leurs employés », soutient Laure-Anna Bomal, coautrice du rapport et analyste de la recherche à la FCEI.

Aider les entrepreneurs à trouver des acheteurs potentiels
Pour l’élaboration de leur plan de relève, 43 % des propriétaires font appel aux services d’un comptable, 24 % ont recours aux services d’un avocat et 39 % élaborent seuls leur plan de relève.

Pour aider les PME à planifier leur relève, la FCEI recommande aux gouvernements ce qui suit :

  • Faciliter les transferts intergénérationnels en s’assurant de les traiter de la même manière fiscale que les transferts à une tierce partie.
  • Respecter l’esprit du projet de loi C-208 si des modifications sont éventuellement apportées.
  • Simplifier l’exonération cumulative des gains en capital (ECGC) et augmenter son seuil à 1,2 M$ pour toutes les PME (pas seulement pour les pêcheurs et les agriculteurs).
  • Créer une structure qui permettrait à des immigrants potentiels d’acheter et d’exploiter plus facilement des entreprises au Canada.

La FCEI a lancé Préparer la relève, une page Web spécialisée offrant des ressources aux propriétaires d’entreprise pour les aider à planifier leur relève et à trouver un acheteur.

La FCEI a également conclu un partenariat avec SuccessionMatching pour mettre en relation les acheteurs et les vendeurs de PME. Une adhésion à la FCEI permet d’obtenir un rabais de 50 % sur le Programme de planification de la relève ainsi qu’une adhésion gratuite d’un an à la plateforme SuccessionMatching.com.

« Peu importe si le transfert d’une entreprise est prévu d’ici un an, deux ans ou vingt ans. Un plan de relève est essentiel à la réussite d’un tel projet. Dans la plupart des cas, le processus de transition échoue durant les négociations parce que les propriétaires ont négligé de bien préparer le transfert de leur entreprise. Nous avons donc créé le Programme de planification de la relève pour leur permettre d’y arriver. Nous avons hâte d’offrir des conseils personnalisés aux membres FCEI dans le cadre de ce partenariat. Nous pourrons les aider à réussir leur transfert, notamment en les mettant en relation avec des acheteurs potentiels », affirme Alison Anderson, fondatrice et PDG de SuccessionMatching.com.

- 30 -

Renseignements :
Maud Larivière, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234| Cell. : 514 817-0228
affaires.publiques@fcei.ca 

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

À propos de SuccessionMatching
SuccessionMatching est un marché bilatéral qui met en relation des acheteurs et des vendeurs d’entreprises. Son Programme formel de planification de la relève prévoit des séances individuelles pour aider les entrepreneurs à préparer la vente de leur entreprise, notamment en les aidant à comprendre et à rassembler les éléments nécessaires.