Marche à suivre pour une transition réussie

 

On entend par transition d’entreprise le transfert de l’entreprise de son propriétaire actuel à un membre de la famille, un groupe d’employés ou une tierce partie (à la valeur marchande). S’il n’y a pas deux transitions identiques (le facteur humain y joue pour beaucoup), toutes partagent certains éléments communs.


Une transition d’entreprise comporte cinq grandes phases :

  • La préparation de l’entreprise
  • La recherche d’un acheteur ou d’un successeur
  • Le contrôle diligent
  • La recherche de financement
  • La transition

La démarche complète peut prendre de deux à sept ans selon les besoins de toutes les parties impliquées, les conditions du marché et le secteur d’activité.

Phase 1 : La préparation de l’entreprise
Durée du processus : de 12 à 24 mois

Tâches :

  • S’assurer que les livres comptables sont en règle
  • Déterminer la valeur de l’entreprise
  • Relever tous les problèmes internes
  • Préparer un plan d’action
  • Appliquer le plan d’action

La première étape est de s’assurer que les livres comptables sont en règle. Cela vous permet de comprendre (et d’expliquer) la valeur transférable de votre entreprise. Des livres comptables incomplets ou en désordre sont souvent le premier motif de retard un plan de relève.

Il est aussi essentiel de déterminer la valeur de votre entreprise, mais surtout de comprendre comment bien le faire. Cela vous aidera à repérer des possibilités d’amélioration qui vous permettront d’augmenter votre prix de vente. Vos comptables et experts-comptables sont utiles à ce stade en raison de leur connaissance intime de votre entreprise.

Une autre option est d’avoir recours à un expert en évaluation d’entreprise qui saura déterminer la valeur totale transférable de votre entreprise au-delà de ses actifs tangibles comme les équipements ou les biens immobiliers. En examinant son évaluation, vous devriez aussi être en mesure de relever les points à améliorer, d’élaborer un plan d’action et de mettre en œuvre les changements requis pour maximiser votre prix de vente. Plus vous entamerez cette démarche tôt dans votre processus, plus vous ferez en sorte que la survie de l’entreprise ne dépendra pas entièrement de vous, ce qui augmentera sa valeur et en facilitera la vente.


Phase 2 : La recherche d’un acheteur ou d’un successeur
Durée du processus : de 6 à 12 mois

Tâches :

  • Entamer le dialogue avec le personnel et la famille ou chercher un acheteur externe.

Rares sont les propriétaires qui n’ont pas un attachement émotionnel à leur entreprise; en la transférant à un membre de la famille ou des employés, c’est en quelque sorte comme si une partie d’eux-mêmes y demeurait. Malheureusement, rares aussi sont les propriétaires qui ont cette conversation avec la personne qu’ils ont en tête.

Après tout, ce ne sont pas tous les employés qui souhaitent se retrouver à la tête d’une entreprise, ou du moins qui veulent assumer la charge de travail qui en découle. En outre, lorsque le propriétaire actuel est également le fondateur de l’entreprise, les membres du personnel voient non seulement le nombre d’heures qu’il consacre à son exploitation, mais aussi le risque financier qu’il a pris pour réussir.

Voilà pourquoi la première étape de la phase 2 est d’avoir une discussion franche avec un employé qualifié, un groupe d’employés ou un membre de la famille pour savoir s’ils souhaiteraient reprendre l’entreprise dans les années à venir.

Si aucune de ces personnes ne manifeste d’intérêt, vous devrez alors vous tourner vers un acheteur externe.

En fonction de vos besoins, de vos échéances et de vos attentes, il existe plusieurs façons d’afficher la vente de votre entreprise ou de rechercher un acheteur. Tout dépend de vos besoins (coût, confidentialité, type de service fourni, portée géographique).

Dans tous les cas, les services et professionnels suivants augmenteront considérablement vos chances de trouver un acheteur :

Agents immobiliers commerciaux

  • Payés à la commission
  • Confidentialité faible : vos concurrents, vos clients et vos fournisseurs pourraient apprendre que vous cherchez à vendre votre entreprise
  • Très grande connaissance du marché local
  • Service personnalisé

Affichage en ligne

  • Prix variable
  • Confidentialité variable
  • Les services offerts varient grandement d’un fournisseur à l’autre
  • Portée internationale
  • Attention : Veuillez lire attentivement les conditions d’utilisation avant de vous inscrire sur un site de petites annonces en ligne. Renseignez-vous notamment sur le pourcentage de commission sur le prix de vente, sur la confidentialité de vos renseignements, sur les autres services auxquels vous êtes obligé de souscrire et sur la durée du contrat.

Courtiers

  • Pourcentage élevé de la commission sur le prix de vente
  • Grande confidentialité
  • Service personnalisé
  • Le bassin d’acheteurs dépend du réseau du courtier

Réseau personnel

  • Peu coûteux
  • Aucune garantie de confidentialité
  • Services et portée géographique limités

La compatibilité entre le vendeur et l’acheteur est un facteur important. Le propriétaire actuel de l’entreprise l’a dirigée avec succès au cours des dernières décennies. En trouvant une personne ou un groupe possédant les compétences générales requises pour faire de même, on augmente le niveau de confiance dans le processus de contrôle diligent, on permet un meilleur transfert des connaissances et on assure la viabilité à long terme de l’entreprise.

Phase 3 : Le contrôle diligent
Durée du processus : de 1 à 12 mois

Durant la phase 3, il est important d’établir pendant combien de temps le propriétaire actuel restera au sein de l’entreprise après la vente, mais aussi l’incidence que son départ aura sur les activités.

Selon la taille de l’entreprise, l’échéancier pour la vente et les attentes de l’acheteur et du vendeur, le contrôle diligent peut se faire très rapidement ou s’étirer sur une longue période. La meilleure façon de gagner en efficacité est d’avoir recours à des professionnels, comme des comptables et des avocats, le plus tôt possible.
Des ententes de confidentialité et des mises de fonds sont de bons moyens de favoriser la confiance. Souvent, le vendeur et l’acheteur mènent plusieurs démarches de front. Dans l’intérêt d’économiser temps et argent, les deux parties devraient établir individuellement leur Meilleure solution de rechange (MESORE) .

Tout au long de cette phase, vous devez tout consigner, car l’ambiguïté est souvent source de conflits. À la fin du contrôle diligent, vous devriez avoir convenu d’un prix de vente final et établi un calendrier pour la suite des choses.

Phase 4 : La recherche de financement
Durée du processus : de 1 à 6 mois

L’étape du financement peut prendre plus ou moins de temps selon la taille de l’entreprise, les incidences fiscales de la transaction, les ententes à long terme et les liquidités de l’acheteur. Le Réseau de développement des collectivités du Canada offre un large éventail d’options de financement pour les transitions d’entreprises, notamment des prêts-relais et des conditions de paiement flexibles. Il peut également aider l’acheteur à rédiger son plan d’affaires, une condition préalable pour tous les prêteurs. Il est important que votre acheteur le comprenne, sans quoi la transition pourrait être retardée d’au moins trois mois.

Comme nous sommes dans un marché de vendeurs, les propriétaires d’entreprise doivent faire preuve de souplesse en ce qui concerne les conditions de rachat ou de paiement. De nombreuses entreprises, notamment dans le secteur des métiers spécialisés, finissent par mettre en place leur propre programme d’actionnariat salarié lorsqu’aucun acheteur ne se présente.

Une autre tendance populaire est d’avoir recours à un financement total ou partiel par le vendeur ou au capital de risque si le financement traditionnel ne couvre pas la totalité du prix de vente. Dans tous les cas, il est important que les deux parties demandent des conseils juridiques avant de signer tout contrat ou accord. La plupart des sociétés de capital-risque préfèrent prendre part au contrôle diligent. C’est pourquoi certaines entreprises qui offrent de trouver un acheteur les intègrent également dans leurs systèmes.

Phase 5 : La transition
Durée du processus : de 0 à 60 mois

Une personne qui rachète une entreprise a beaucoup moins de chances d’échouer qu’une personne qui fonde une nouvelle entreprise. Pourquoi? Parce que l’acheteur a souvent accès à un mentor compétent. De nombreux propriétaires acceptent de rester au sein de l’entreprise pendant 6 à 12 mois afin de transférer leurs connaissances. Comme nous l’avons mentionné dans la phase 2, la compatibilité entre le vendeur et l’acheteur est l’un des déterminants du bon déroulement de la transition.

Souvent, le service des ressources humaines est fortement sollicité lors d’une transition. Le nouveau propriétaire peut vouloir apporter des changements au personnel, aux politiques et aux procédures. La signature d’ententes précisant qui a le dernier mot sur les embauches ou les processus disciplinaires peut prévenir bien des conflits.

À titre de propriétaire, vous devez également reconnaître que la vente est un événement majeur dans votre vie. Il se peut qu’une grande partie de votre identité soit liée à votre entreprise, et cette transaction est une grande étape. Il est important de réfléchir à ce qui pourrait donner un sens à la prochaine étape de votre vie.

Vous avez d’autres questions à propos de la planification de la relève? POSEZ-LA À SUCCESSIONMATCHING

SuccessionMatching peut vous aider à trouver une entreprise à acheter et vous offrir les ressources et le soutien individuel nécessaires à votre réussite. Découvrez le rabais pour les membres de la FCEI.