Passer au contenu principal

Budget 2021 de la Ville de Montréal : la FCEI salue les mesures visant à appuyer les PME

  • Accueil
  • Budget 2021 de la Ville de Montréal : la FCEI salue les mesures visant à appuyer les PME

Montréal, le 12 novembre 2020 – La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) est satisfaite du budget présenté aujourd’hui par la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et le président du conseil exécutif, Benoît Dorais. La FCEI note que plusieurs recommandations qu’elle avait formulées dans son mémoire prébudgétaire ont été entendues. Elle souligne notamment le répit fiscal auquel auront droit les PME pour l’année 2021.

Pause fiscale : une demande des PME satisfaite
Selon les données de sondage de la FCEI, 62 % des PME montréalaises demandaient de privilégier le gel des taxes foncières pour mieux les soutenir durant la crise. Les propriétaires d’entreprise sont donc soulagés de savoir que cette mesure est confirmée pour 2021.

« Dans un contexte où 75 % des PME montréalaises n’ont pas encore retrouvé leur niveau normal de ventes, une pause fiscale est la voie à privilégier. De plus, grâce à la bonification de la mesure des taux différenciés, les propriétaires de petites entreprises de proximité pourront bénéficier d’un allègement fiscal. C’est vraiment une bonne nouvelle qui arrive à point nommé pour nos entrepreneurs et cela aidera certainement leur moral très éprouvé par la crise », déclare François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.

La FCEI note que pour prendre en considération ce budget comprenant le gel des taxes, la métropole prolonge d’une année, soit jusqu’en 2024, sa stratégie de réduction du fardeau fiscal non résidentiel. La FCEI encourage la Ville à poursuivre la réduction de l’écart, car cela permettra l’établissement d’un régime fiscal plus équitable et favorable à la croissance économique. L’écart du ratio des taxes entre le commercial et le résidentiel est encore trop grand. À Montréal, le taux de taxation commerciale est approximativement 4 fois plus élevé que le taux de taxation résidentielle. La FCEI croit qu’on devrait viser l’atteinte d’un ratio de deux pour un dans 10 ans.

Plan de relance économique : une occasion à saisir pour faire de l’allègement réglementaire une priorité
La FCEI est heureuse de constater que la Ville de Montréal prévoit un investissement de 50 millions de dollars pour la relance économique. Elle restera à l’affût des orientations qui seront dévoilées ultérieurement. 

Elle profite aussi de l’occasion pour demander à la Ville de Montréal d’inclure, dans son plan de relance, un volet sur l’allègement réglementaire et administratif. La réduction du fardeau administratif figure parmi les mesures demandées par plus de sept PME québécoises sur dix (75 %) pour stimuler la relance économique.

« En diminuant la paperasserie et en améliorant la prestation des services, Montréal peut offrir, sans que ça lui coûte un cent, un cadeau d’une très grande valeur aux petites entreprises : du temps ! La Ville peut mieux orienter ses actions en élaborant une politique d’allègement réglementaire et administratif, comme l’a fait le gouvernement du Québec. C’est un message fort qu’elle pourrait envoyer au milieu des affaires montréalais. Le dévoilement du plan de relance constitue une occasion en or à saisir pour amorcer ce chantier, » conclut M. Vincent.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

      – 30 –

Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]