Skip to main content

Budget fédéral 2021 : la FCEI salue la prolongation des programmes d’aide liés à la COVID, le nouvel incitatif à l’embauche et la réduction des frais de carte de crédit

Ottawa, le 19 avril 2021 – La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) se réjouit de voir, dans le budget fédéral publié aujourd’hui, la prolongation de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et de la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL) jusqu’en automne. Le plan du gouvernement fédéral pour la reprise est une autre bonne nouvelle, notamment en raison de l’introduction du nouveau programme d’embauche pour la relance économique du Canada dont l’objectif est d’aider les PME à embaucher un plus grand nombre de travailleurs.

« Je tiens à féliciter Chrystia Freeland, la vice-première ministre et ministre des Finances, pour avoir adopté la recommandation de la FCEI visant à mettre en place un important incitatif à l’embauche pour les propriétaires de PME, déclare Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI. Le nouveau Programme d’embauche pour la relance du Canada sera un excellent outil pour aider les PME à réembaucher leur personnel durant la phase de redémarrage de l’économie. La FCEI travaillera avec le gouvernement pour s’assurer que ce programme est disponible au plus grand nombre de PME, y compris les entreprises en démarrage et celles qui ne peuvent pas bénéficier de la subvention salariale. »

Programmes d’aide fédéraux
La FCEI voit d’un bon œil la prolongation des programmes d’aide actuels, mais elle est déçue de voir que plusieurs entreprises en démarrage ne peuvent toujours pas en bénéficier. Par ailleurs, il n’y a aucune nouvelle mesure pour soulager la dette moyenne des PME liée à la COVID-19 qui se chiffre à 170 000 $. La FCEI avait recommandé à Ottawa d’augmenter à 80 000 $ le montant maximal du prêt du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC), tout en portant à 50 % la portion pouvant être transformée en subvention, et de permettre qu’une partie des prêts du Programme de crédit pour les secteurs très touchés (PCSTT) puisse être convertie en subvention.

« Les PME sont parmi les principales victimes de la pandémie, ajoute Jasmin Guénette. Un an après le début de la crise, seulement 56 % des PME sont ouvertes de part et d’autre du pays. Le budget d’aujourd’hui contient des mesures d’aide importantes pour beaucoup, mais certains programmes d’aide fédéraux présentent encore de grosses lacunes qui laissent des dizaines de milliers de PME très éprouvées sans soutien. »

Réduction des frais de transaction par carte de crédit 
La FCEI se réjouit de constater que le gouvernement s’engage à réduire les frais de transaction liés aux cartes de crédit. Certains de ces frais ont augmenté durant la pandémie, surtout parce qu’en ligne ou par téléphone, ils sont bien plus élevés que ceux payés en magasin. La FCEI va travailler avec le gouvernement et le secteur des services de paiement afin de l’aider à réaliser cette promesse. 

Nouvelles taxes et augmentation des déficits
La FCEI soutient le projet du gouvernement visant à percevoir les impôts existants sur les multinationales et les géants du Web afin que les entreprises canadiennes et étrangères soient mises sur le même pied d’égalité.   

« En revanche, nous encouragerons le Parlement à rejeter la taxe de luxe sur l’achat de certains véhicules, camions et bateaux au nom des petites entreprises de ces secteurs importants de l’économie », ajoute Jasmin Guénette. 

« Bien que les PME comprennent que des déficits importants à court terme soient nécessaires pour compenser les nombreux coûts liés à la pandémie, nous estimons que ce budget comprend des dépenses importantes qui ne sont pas associées à la COVID-19, et cela nous inquiète. Les propriétaires de PME craignent que les déficits d’aujourd’hui deviennent les impôts de demain. Au moment où nous sommes tous mobilisés pour assurer la reprise de l’économie, le gouvernement doit aussi proposer un plan à long terme afin d’équilibrer le budget et de rassurer pleinement les propriétaires de PME », conclut M. Guénette.  
 
À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :  
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]   
 

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes