Passer au contenu principal

Déclaration de la FCEI concernant l’annonce de l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial

  • Accueil
  • Déclaration de la FCEI concernant l’annonce de l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial

Ottawa, le 24 avril 2020 – La FCEI se réjouit de voir que le gouvernement fédéral et les provinces vont de l’avant pour mettre en place l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) aux petites entreprises. La déclaration d’aujourd’hui inclut plusieurs des mesures que la FCEI souhaitait voir annoncées : le programme est rétroactif dès le mois d’avril et offrira une réduction du coût du loyer au lieu d’un prêt. 

Toutefois, la FCEI s’inquiète que ce programme soit trop compliqué et trop dépendant de la bonne volonté des propriétaires commerciaux dans sa mise en œuvre puisque les propriétaires commerciaux ne sont pas dans l’obligation d’y adhérer. Bien que les locataires aient grandement besoin de cette aide, les propriétaires commerciaux pourraient être tentés de ne pas y participer car cela impliquerait une perte financière pour eux. Le critère des 70 % de réduction des revenus est aussi une source de préoccupations pour la FCEI puisque cette approche, du tout ou rien, pourrait laisser plusieurs entreprises durement touchées sans l’aide qu’elles ont désespérément besoin. 

Nous sommes conscients de l’énorme travail que représente l’élaboration de ces programmes d’aide ainsi que leur mise en place rapide. Comme cela a été le cas avec les autres mesures d’aide, nous espérons que les gouvernements seront ouverts aux suggestions pour améliorer ce programme-ci lorsque ce sera plus facile d’identifier ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Un sondage sera envoyé aux petites entreprises partout au pays pour recueillir leurs réactions. 

D’après les résultats du sondage de la FCEI : 

  • Plus de 40 % des petites entreprises ont vu leurs revenus diminuer de 70 % ou plus et devraient donc être admissibles au nouveau programme. 
  • Plus de 50 % des petites entreprises sont incapables de payer leur loyer sans aide financière et ce chiffre monte à 75 % pour les secteurs de l’hébergement et de la restauration. 
  • 54 % trouvent leur propriétaire raisonnable alors que 33 % pensent l’inverse. 
  • 75 % croient que les gouvernements, les propriétaires commerciaux et les locataires devraient tous assumer une part des loyers commerciaux qui ne peuvent pas être payés en raison des pertes de revenus dues à la crise de la COVID-19.

La FCEI encourage les propriétaires commerciaux à accepter de participer au programme et à collaborer avec les locataires afin de s’assurer qu’ils obtiennent l’aide qu’ils ont besoin. 

Nous espérons que celui-ci aidera plusieurs des entreprises les plus touchées par la crise, en particulier celles qui ont dû fermer. L’annonce de ce programme est une bonne nouvelle mais plusieurs d’entre elles subissent d’importantes baisses de revenus et n’y seront pas admissibles. Les gouvernements provinciaux devront ainsi soutenir celles qui tombent entre les mailles du filet afin que ces entreprises puissent passer à travers la crise. Les limites de ces programmes montrent le besoin de relancer les activités économiques dès qu’il sera possible de la faire de manière sécuritaire. 

- Jasmin Guénette, Vice Président aux Affaires Nationales, FCEI

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus. 

– 30 –

Renseignements :
Clémence Joly, FCEI
Cell. : 514 817-0228
[email protected]