Skip to main content

Déclaration de la FCEI sur l’élargissement du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) ainsi que la création de l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC)

Ottawa, le 16 avril 2020 – La FCEI se réjouit de l'annonce faite aujourd'hui par le premier ministre Trudeau concernant l’élargissement du critère d’admissibilité au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) ainsi que la création de l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC).  

L’élargissement du CUEC 
Il est clair que le gouvernement a prêté une attention particulière aux préoccupations soulevées par la FCEI et les propriétaires des petites entreprises, comme en témoigne le changement important apporté aujourd'hui au CUEC. Le seuil minimum de masse salariale a été réduit de 50 000 à 20 000 dollars tandis que le plafond est passé de 1 à 1,5 million de dollars. Ces ajustements permettront à de nombreuses petites entreprises d'accéder à ce programme d’aide dont elles ont tant besoin. 

Cependant, les entreprises en démarrage, celles qui privilégient un revenu de dividendes plutôt qu’un salaire ainsi que les travailleurs autonomes ne sont toujours pas admissibles à ce programme d’aide. La FCEI continuera à défendre les intérêts des entreprises qui n’ont toujours pas accès au CUEC. 

Soutien au loyer commercial 
Après la masse salariale, le loyer commercial est la deuxième dépense la plus importante pour la plupart des PME. Pourtant, bien que considérable, cette dépense avait été jusqu’ici laissée pour compte par la plupart des programmes fédéraux et provinciaux.

Alors que nous entamons un deuxième mois de quasi-fermeture de l’économie canadienne, la mise en place de l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial est la première grande initiative pancanadienne visant à aider les petites entreprises à faire face au manque de liquidité et à la crise des loyers. Il pourrait s’agir d’une réelle bouffée d’oxygène pour de nombreuses entreprises. 

Cependant, les gouvernements provinciaux doivent suivre le pas et offrir dès maintenant un soutien financier supplémentaire. Ils devront également s'assurer que les locataires commerciaux ne seront pas expulsés en raison de la COVID-19. À l'exception de la Saskatchewan et de la Nouvelle-Écosse, les gouvernements provinciaux ont été lents à octroyer un soutien financier pour le loyer, bien qu’ils aient ordonné la fermeture de nombreuses PME. 

Actuellement, ce sont 80 % des petites entreprises qui sont complètement ou partiellement fermées afin de limiter la propagation de COVID-19. Le propriétaire d'une PME paie en moyenne un loyer commercial de 10 000 dollars tandis que les diverses factures continuent de s’accumuler. Le dernier sondage de la FCEI a d’ailleurs révélé que 90 % des propriétaires de PME souhaitent que leur gouvernement provincial mette en place une subvention d’urgence pour aider à couvrir les coûts fixes.

La FCEI examinera les détails du programme et formulera des recommandations afin de s'assurer que les propriétaires de petites entreprises voient le coût de leur loyer réduit ou éliminé, et non simplement reporté. De nombreuses entreprises craignent que le report du loyer et des autres coûts fixes ne serve qu'à retarder une faillite potentielle. Plusieurs entreprises viennent seulement de rouvrir leurs portes, leurs revenues restent faibles et les factures sont dues.

La FCEI s'efforce également de garantir un soutien aux propriétaires de petites entreprises ayant des hypothèques commerciales.  

Le gouvernement fédéral a fait preuve d’une volonté d'améliorer ses programmes d'aide COVID-19 au fil du temps, comme en témoignent les changements en cours concernant la subvention salariale d'urgence du Canada. Nous comptons sur les gouvernements fédéral et provinciaux ainsi que sur les propriétaires d’immeubles commerciaux pour travailler en étroite collaboration afin de s'assurer que l'aide parvienne aux petites entreprises locataires. 

Comme 50 % des petites entreprises déclarent qu'elles ne survivront peut-être pas aux restrictions actuelles avant la fin mai, il est dans l'intérêt de tous de veiller à ce que cette aide importante soit simple, souple et rapide.

- Dan Kelly, président et chef de la direction de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) 
- Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) 
 
À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus. 

– 30 –

Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse pour la FCEI
Tél. : 514-817-0228 
Wissal.ElAlaoui@fcei.ca 
 

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes