Skip to main content

Élargir provisoirement le Programme des travailleurs étrangers temporaires pour lutter contre les pénuries de main-d’œuvre

Ottawa, le 2 mars 2022 – Il faut remédier immédiatement aux pénuries de main-d’œuvre. C’est pourquoi le gouvernement fédéral doit ouvrir provisoirement le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) à tous les types d’emplois, à tous les secteurs et dans tout le pays, quel que soit le taux de chômage régional. Dans le tout dernier Baromètre des affairesMD de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), les pénuries de main-d’œuvre qualifiée (45 %) ainsi que non qualifiée et semi-qualifiée (36 %) sont les deux principaux facteurs limitant les ventes et la croissance des PME.

« Les propriétaires de PME rapportaient déjà des pénuries de main-d’œuvre avant la pandémie, mais celle-ci a accéléré le phénomène. Les PME ne pourront pas se rétablir sans avoir la main-d’œuvre nécessaire pour vendre leurs produits et offrir leurs services. Une chose est sûre : ce qui les aiderait beaucoup, c’est l’élargissement provisoire du PTET à tous les types d’emplois et à tous les secteurs. Il faut aussi simplifier l’accès à la résidence permanente pour les travailleurs étrangers temporaires », déclare Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.

D’après le récent rapport de la FCEI Retour en force des pénuries de main-d’œuvre, 55 % des PME subissent présentement des pénuries de main-d’œuvre. Les entreprises des secteurs des services sociaux et de l’hébergement/restauration sont les plus frappées, notamment parce que les employés ont changé d’industrie en raison de la pandémie.

L’élargissement temporaire du PTET permettrait de faire entrer plus de travailleurs au Canada, ce qui pourrait aider plusieurs secteurs à faire face à leurs besoins de main-d’œuvre jusqu’à ce que l’économie se redresse. Il faut noter que même si seulement 16 % des propriétaires de PME ont eu recours au PTET pour combler leurs pénuries de main-d’œuvre, 52 % de ceux qui l’ont utilisé estiment que c’est une solution efficace.

La FCEI a écrit au ministre Fraser pour demander au gouvernement d’apporter les modifications suivantes au PTET :

  • Améliorer et simplifier le PTET et le système d’immigration permanente afin d’obtenir plus rapidement la main-d’œuvre nécessaire.
  • Ouvrir temporairement le PTET à tous les types d’emplois et à tous les secteurs, quel que soit le taux de chômage régional, afin de remédier immédiatement aux pénuries de main-d’œuvre liées à la pandémie.
  • Éliminer temporairement les frais pour les propriétaires de PME qui souhaitent recourir au PTET.
  • Assurer une bonne adéquation entre les chercheurs d’emploi étrangers et les postes à pourvoir au Canada afin de bien jumeler les immigrants avec les postes qu’ils viennent occuper.

« Les entrepreneurs font tout ce qu’ils peuvent pour attirer des travailleurs en offrant notamment des augmentations de salaire ou des primes à l’embauche. Mais le gouvernement doit faire sa part et prendre des mesures créatives pour soutenir la relance des PME. Il doit commencer par faciliter l’arrimage entre les chercheurs d’emploi et les employeurs, et faire des changements temporaires au PTET pour aider les PME à trouver tous les travailleurs dont elles ont besoin », conclut M. Guénette.

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus. 

– 30 –

Renseignements :
Maud Larivière, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected] 
 

2 mars 2022

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes