Skip to main content

Les frais de cartes de crédit font mal aux PME

Ottawa, le 14 mars 2022 — Selon un sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), plus des trois quarts (78 %) des propriétaires de PME paient des frais exorbitants pour traiter les paiements par carte de crédit. La pandémie a aggravé la situation en favorisant les paiements électroniques au détriment des paiements en argent comptant. 

« Les coûts d’exploitation des PME n’ont jamais été aussi élevés qu’aujourd’hui. Les chefs de PME peinent à payer leurs frais de carte de crédit toujours plus élevés, notamment parce que les consommateurs utilisent de moins en moins d’argent comptant », fait observer Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.

Évolution des modes de paiement des PME durant la pandémie : 

  • 92 % acceptent à présent les paiements par carte de crédit/débit 
  • 55 % ont commencé à accepter ou acceptent davantage les cartes de crédit/débit sans contact 
  • 33 % ont commencé à accepter ou acceptent davantage les moyens de paiement électroniques 
  • 53 % acceptent moins ou n’acceptent plus les paiements en argent comptant

« Même si les frais de carte de crédit ont diminué ces dernières années pour certaines transactions effectuées en magasin, cette réduction a été largement neutralisée par la hausse considérable des coûts des transactions en ligne », ajoute M. Guénette. 

Plus de la moitié des PME (54 %) trouvent que leur contrat de traitement des paiements n’est pas clair et 41 % ne sont pas sûres du système de tarification utilisé. Les sociétés de traitement des paiements ne sont pas obligées d’uniformiser la formulation des contrats ou des relevés, les comparer est alors très compliqué pour les commerçants. 

La FCEI exhorte le gouvernement fédéral et l’industrie des cartes de crédit à prendre les mesures suivantes :

  • Diminuer le coût global moyen que représentent les frais de transaction par carte de crédit et faire en sorte que les petits commerçants bénéficient des mêmes tarifs que les plus grands, comme promis dans le budget fédéral de 2021.
  • Simplifier les contrats et les relevés mensuels en exigeant que toutes les sociétés de traitement des paiements harmonisent leur formulation et leur format.   
  • Mettre en place un processus indépendant de résolution des différends pour les commerçants qui font face à des difficultés de paiement. 
  • Supprimer les frais de traitement des paiements par carte de crédit appliqués aux taxes de vente (TPS/TVP/TVH). 

« Les préférences des consommateurs conduisent davantage d’entreprises à passer aux modes de paiement électroniques, mais ceux-ci coûtent très cher. Les PME finissent inévitablement par repasser certains de ces coûts aux consommateurs en augmentant leurs prix et risquent de perdre des clients. L’industrie des services de paiement et le gouvernement fédéral doivent profiter de la fin des restrictions liées à la COVID-19 pour répondre aux besoins des PME en équilibrant les règles du jeu et en réduisant les frais de traitement des paiements par carte de crédit », conclut M. Guénette. 

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus. 

– 30 –

Renseignements :
Maud Larivière, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected] 
 

15 mars 2022

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes