Skip to main content

Nouvelles restrictions économiques : un chemin qui s’annonce long et parsemé d’embuches pour les PME, déclare la FCEI

Montréal, le 31 mars 2021 — La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante prend acte des nouvelles mesures annoncées aujourd’hui par le gouvernement du Québec pour répondre à la troisième vague de la COVID-19. À partir de 20 h demain, des zones oranges reviennent au rouge. Pour Lévis, Québec et Gatineau, les mesures de décembre sont remises en place : les commerces jugés non essentiels devront fermer leurs portes jusqu’au 12 avril.

« Pour plusieurs PME en zone rouge, ça fait maintenant 181 jours qu’elles sont fermées, soit la moitié d’une année. Pour un bon nombre d’entrepreneurs, l’annonce d’aujourd’hui réduit une fois de plus leur espoir de réouverture, pourtant indispensable à la survie même de leurs projets d’entreprise. Pour d’autres propriétaires, qui venaient tout juste de rouvrir leur commerce, c’est le même film qui rejoue, car ils sont de nouveau contraints de fermer leurs portes. C’est un nouveau coup dur à encaisser pour les PME encore trop fragilisées par la crise », commente François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.

En date du 9 mars, seulement 38 % des PME québécoises ont retrouvé leurs revenus normaux. Il faut aussi souligner que selon les estimations de la FCEI, 11 % sont à risque de fermer définitivement en raison de la COVID-19

Par ailleurs, le premier ministre du Québec a mentionné d’entrée de jeu lors de la conférence de presse que le gouvernement sera présent pour aider les commerces qui subiront les nouvelles restrictions. À cet égard, la FCEI réitère ses recommandations et lui demande d’améliorer son aide aux entreprises. Diminuer la paperasserie pour accéder aux programmes de soutien, privilégier une aide directe et offrir plus de flexibilité pour rembourser les prêts sont certaines des solutions préconisées par l’organisation.

« En février, trois PME sur cinq affirmaient avoir besoin d’un soutien supplémentaire de la part du gouvernement du Québec. Devant la prolongation des restrictions et l’ajout d’autres dans certaines régions, sans compter le retour d’expérience des entrepreneurs, assurons-nous que les programmes soient améliorés », ajoute François Vincent.

Aider les commerces de proximité en pratiquant l’achat local
La FCEI est convaincue que les PME font partie de la solution et qu’elles peuvent mettre en place les mesures de distanciation dans leur commerce. Cela dit, que le gouvernement maintienne des limitations pour empêcher les grandes chaînes de profiter de la situation, en vendant notamment des produits autres que ceux qui sont essentiels, c’est une bonne nouvelle. De plus, les petits commerces de proximité pourront établir le ramassage en bordure de rue.

« Avec la vaccination qui va bon train au Québec, nous réussirons à passer à travers cette crise. Il reste que ces nouvelles restrictions sont dures pour les petits commerces. Ils comptent beaucoup sur la solidarité de la population pour limiter la propagation du virus et souhaitent, de tout cœur, être soutenus par les consommateurs. Aujourd’hui, plus que jamais, il faut favoriser nos commerces locaux lorsque possible pour garder nos quartiers vivants », conclut M. Vincent.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Cell. : 514 817-0228
[email protected]

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes