Passer au contenu principal

Plan de relance économique : les PME seront au rendez-vous

  • Accueil
  • Plan de relance économique : les PME seront au rendez-vous

Montréal, le 28 avril 2020 – La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) prend acte du Plan de relance économique présenté par le gouvernement du Québec aujourd’hui. Elle est satisfaite de constater que le plan s’inscrit dans un continuum d’équilibre entre la protection de la santé publique et celle de la santé économique - surtout pour assurer la survie des petites entreprises.

« L’agenda de la relance des activités économiques sera très utile pour planifier la réouverture graduelle des commerces. Le tiers des PME québécoises étant complètement fermées et près de la moitié partiellement ouvertes, nombreuses sont celles qui souhaitent pouvoir rouvrir leurs portes de manière sécuritaire et générer des revenus, en espérant survivre à cette crise sans précédent.  En communiquant son plan aujourd’hui, le gouvernement du Québec leur projette enfin de la lumière au bout du tunnel pour qu’elles puissent le traverser, » affirme François Vincent, vice-président à la FCEI.

Il est clair que la protection de la santé publique et la création de lieux de travail sécuritaires sont une priorité pour le gouvernement. Il opte pour une approche par étapes afin de relancer graduellement l'économie provinciale et dévoile des mesures d’appui pour aider les entreprises à s’assurer de la santé et de la sécurité de leurs employés et de leurs clients. La FCEI croit que c’est la bonne approche, mais réitère que tous ont un rôle à jouer pour faire face à cette nouvelle réalité, qu’il s’agisse des autorités publiques, de l’entrepreneur, du travailleur ou du citoyen.

Les PME sont prêtes pour une réouverture de l’économie
Selon le nouveau coup de sonde de la FCEI, 91 % des PME sont d’avis que les entreprises qui peuvent respecter des directives strictes en matière de distanciation sociale et qui peuvent fournir une protection raisonnable aux employés devraient être autorisées à rouvrir.

« Aujourd’hui, le message est clair: nos PME québécoises sont prêtes à revoir leurs pratiques pour s’adapter au fur et à mesure aux nouveaux défis. Plusieurs ont très hâte de revoir leurs employés et de recommencer à servir leurs clients, » ajoute M. Vincent.

Nouvelles mesures dans les milieux de travail : comment aider les petites entreprises ?
Les PME veulent se soumettre aux directives de la santé publique afin d’assurer la protection de leurs travailleurs et de leurs clients. Les données publiées par la FCEI jeudi dernier démontrent que la majorité des PME demandent des consignes claires sur les bonnes habitudes sanitaires à respecter lors de la réouverture des commerces. À cet égard, la FCEI souligne le rôle clé joué par la CNESST, notamment avec la réalisation de guides pratiques, pour répondre aux demandes d’accompagnement exprimées par les entrepreneurs.

Les récentes données de sondage de la FCEI révèlent aussi que pour plus de la moitié des PME, une aide financière continue est nécessaire. Avec des revenus très faibles ou inexistants ainsi que des problèmes de liquidités, toute nouvelle dépense est plus dure à assumer.

« Les petites entreprises ne bénéficieront pas des économies d’échelles des grands réseaux et des grandes entreprises. Le gouvernement a donc un rôle décisif à jouer en épaulant financièrement les petites entreprises, celles mêmes qui ont été durement frappées par la crise et qui ont vu leurs ventes fondre contrairement aux grandes surfaces, » conclut M. Vincent.

Pour rappel, depuis le début de la crise, la moitié des PME québécoises sondées ont vu baisser leurs ventes de plus de 70 % à cause des restrictions gouvernementales pour contrer la COVID-19.

La FCEI appelle le gouvernement à permettre dès maintenant aux petits commerces de vendre leurs produits à leur clientèle de façon sécuritaire sans que cela passe nécessairement par la livraison. Elle demande plus précisément au gouvernement de permettre le ramassage sans contact, comme c’est le cas dans la majorité des provinces canadiennes. Cette mesure reçoit d’ailleurs l’appui de 80 % des Québécois selon un récent sondage de l’Observatoire de la Consommation responsable de l’ESG-UQAM

Méthodologie
Ces résultats sont basés sur 1 355 réponses, recueillies auprès des membres de la FCEI du Québec par le biais d’un sondage en ligne à accès contrôlé. Les données reflètent les réponses reçues entre le 24 et le 27 avril 2020. À des fins de comparaison, un échantillon probabiliste comportant le même nombre de répondants aurait une marge d’erreur pour les résultats québécois de +/-2,7 %, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements : 
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]