Passer au contenu principal

Reprise économique : il faut prendre en compte la réalité et les propositions des petites entreprises

  • Accueil
  • Reprise économique : il faut prendre en compte la réalité et les propositions des petites entreprises

Montréal, le 23 avril 2020 – Les PME, encore au cœur de la crise économique et des fermetures dues à la COVID-19, attendent avec impatience de connaître le plan de relance proposé par le gouvernement du Québec. Sans ou avec peu de revenus, plusieurs petites entreprises sont au bord du précipice. Les résultats du nouveau sondage de la FCEI dressent encore une fois un sombre portrait de la dure réalité à laquelle elles font face. Mais ces nouvelles données font aussi lumière sur leurs demandes pour une reprise vigoureuse de l’économie.

« Plus du tiers des PME québécoises sont complètement fermées (35 %) depuis le début de la crise sanitaire et près de la moitié (44 %) le sont partiellement. À la reprise, les clients et les ventes n’afflueront pas à leurs portes. Il faut donc les soutenir rigoureusement. D’abord pour qu’elles puissent respecter les consignes de la santé publique et ensuite, pour leur permettre de retrouver rapidement une vitesse de croisière, » explique M. François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.

Le coup de sonde de la FCEI révèle les appuis gouvernementaux utiles aux PME lorsque les restrictions gouvernementales commenceront à être levées:

  • 60 % des PME demandent des consignes claires sur les bonnes habitudes sanitaires à respecter avec leurs employés et clients;
  • 58 % demandent une assurance régulière des autorités qu'il est sécuritaire de rester ouvert;
  • 55 % demandent au gouvernement de mettre en place des campagnes pour encourager les consommateurs à magasiner dans les commerces de leur quartier;
  • 53 % réclament une aide financière continue (des gouvernements, des banques);
  • 50 % conviennent que le gouvernement doit s’assurer d’un accès à l’équipement de protection personnelle;

« Les dirigeants de PME seront prêts et ils sont déjà nombreux à planifier ce que sera leur nouvelle réalité de travail. Pour les aider, le gouvernement devra les accompagner par la diffusion d’informations, en se rendant disponible pour répondre aux questions des entrepreneurs et en mettant à disposition le matériel nécessaire de protection personnelle, » a commenté M. François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.

Mesures à privilégier par le gouvernement selon les PME
Pour aider à la reprise économique, les PME ciblent la taxation et la réduction du fardeau administratif comme axes prioritaires sur lesquels les responsables politiques devront se pencher. Elles demandent ainsi au gouvernement de garder les taxes et impôts des PME à des niveaux acceptables (85 %). À cet effet, la FCEI rappelle l’existence d’une injustice fiscale quant à l’accès de petites entreprises à la déduction pour petites entreprises.
 
« L’année passée, les PME du secteur des services et de la construction, ayant à leur compte plus de 5 500 heures rémunérées, profitaient de la déduction pour petites entreprises. Cette année, plusieurs d’entre elles n’atteindront pas ce seuil en raison de la pause économique imposée. Nombreuses seront alors les petites entreprises qui auront passé de peine et de misère cette dure tempête mais qui subiront tout même une augmentation d’impôt de 188 %, si rien n’est changé. La prochaine mise à jour économique sera le bon moment pour que le gouvernement remédie à cette iniquité unique au Canada, » conclut M. Vincent.

Les PME ont également été nombreuses (75 %) à citer la réduction du fardeau administratif comme mesure utile, qui permettrait de leur accorder plus de temps pour s’occuper de leurs affaires.

Il est possible de consulter les résultats détaillés du sondage et d’avoir accès à certaines données pour les régions administratives.

Méthodologie
Ces résultats sont basés sur 1 425 réponses, recueillies auprès des membres de la FCEI du Québec par le biais d’un sondage en ligne à accès contrôlé. Les données reflètent les réponses reçues entre le 17 et le 20 avril 2020. À des fins de comparaison, un échantillon probabiliste comportant le même nombre de répondants aurait une marge d’erreur pour les résultats québécois de +/-2,6 %, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]