Skip to main content

Réouverture de l’économie : un soulagement pour de nombreuses PME québécoises, souligne la FCEI

Montréal, le 2 février 2021 – La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) salue l’annonce concernant la réouverture de l’économie québécoise. Deux zones sont désormais définies par le plan d’assouplissement et permettront à certains commerces de détail, restaurants, salons d’esthétique et salles d’entraînement de rouvrir avec une capacité limitée dans les régions désignées. La levée de certaines restrictions économiques est une bonne nouvelle, car bon nombre d’entrepreneurs auront enfin la possibilité de retrouver leur clientèle à un moment où leur projet d’entreprise était menacé. Pour rappel, selon de récentes données de la FCEI, le tiers des PME québécoises ont affirmé qu’elles manqueront de liquidités avant l’été et 11 % des entreprises au Québec pourraient fermer définitivement en raison de la pandémie, mettant à risque près de 300 000 emplois.

« Permettre aux entreprises d’opérer et de recevoir leurs clients est le meilleur moyen de les aider à survivre et à passer à travers cette crise. C’est une très bonne nouvelle pour bon nombre d’entrepreneurs du Québec qui pourront ouvrir dans les zones rouges et oranges. Ils entrevoient une lueur d’espoir après des semaines de confinement. Pour les restaurants et les gyms, qui sont fermés depuis plus de 120 jours, pouvoir rouvrir en zone orange est un réel soulagement. Par contre, pour les entreprises qui doivent rester fermées, la crainte de mettre la clé sous la porte reste vive », commente François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.

Appuyer les entreprises fermées ou au ralenti
Pour plusieurs entreprises, comme celles des secteurs de l’événementiel, de la restauration, des arts et des loisirs, les restrictions économiques constituent toujours une réalité qui freine leurs activités. Le manque de liquidités et l’augmentation de l’endettement liés à la COVID-19 sont toujours des défis auxquels elles font face.
 
« 66 % des PME québécoises ont déclaré que l’aide des gouvernements est essentielle à leur survie en 2021. Pour les entrepreneurs qui ne peuvent pas encore opérer, plus l’attente est longue, plus l’espoir de pouvoir rester en affaires s’affaiblit. Les gouvernements doivent adapter, améliorer et maintenir l’aide pour sauver les petites entreprises qui sont si importantes pour nos municipalités et nos régions », ajoute M. Vincent.
 
La FCEI est encouragée par les propos tenus par le premier ministre du Québec lors de la période de questions au sujet d’une annonce prochaine sur l’amélioration des programmes d’aide aux entreprises négativement touchées par la crise. Pour répondre aux préoccupations des PME québécoises, la FCEI a d’ailleurs proposé la série de recommandations suivantes au gouvernement:

  • Élargir l’accès aux programmes d’aide à l’ensemble des entreprises qui ont subi une perte de revenus, indépendamment de leur région.
  • Augmenter la portion qui peut être convertie en subvention de l’aide fournie par Québec.
  • Étaler les périodes de remboursement des prêts offerts sur 10 ou 15 ans, au lieu de 3 ans.
  • Maintenir l’aide tant et aussi longtemps que la crise perdure.

« Les entrepreneurs ont pris plus qu’un coup dur durant la pandémie et plusieurs se retrouvent au tapis. Avec une aide du gouvernement adaptée à leurs réalités et à leurs besoins, et en additionnant l’action des consommateurs d’acheter local, on les aidera à se relever pour continuer de dynamiser l’économie et la vie de nos quartiers. J’invite la population à redoubler d’efforts pour limiter la propagation du virus et à acheter local. Ensemble, en nous serrant les coudes, nous pouvons traverser cette dure épreuve », conclut M. Vincent.

Méthodologie
FCEI, résultats préliminaires du sondage Votre voix — janvier 2021, résultats du 12 au 18 janvier 2021, n = 687 (Québec). À titre comparatif, un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d’erreur de plus ou moins 3,7 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]   

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes