Passer au contenu principal

Pénurie d’employés : 1 001 astuces pour y faire face!

Le faible taux de natalité et le vieillissement de la population créent au Québec un véritable défi économique. Pour un propriétaire d’entreprise, cela peut se traduire par une pénurie d’employés. Il est donc plus important que jamais de savoir attirer et conserver votre main-d’œuvre! Parfois, il peut même s’agir d’une question de survie pour votre entreprise. 

Vous êtes nombreux à déjà ressentir les effets de la pénurie. C’est votre cas? Pour le savoir, posez-vous les questions suivantes : 

  • Votre taux de roulement d’employés est-il élevé?
  • Rajustez-vous régulièrement les salaires de vos employés à la suite d’une demande ou d’une plainte (ou pire, en situation de contre-offre par un autre employeur)?
  • Vous arrive-t-il parfois de n’avoir aucune candidature correspondant à vos critères initiaux lorsque vous affichez un poste?
  • Diluez-vous régulièrement vos critères d’embauche afin d’être en mesure de pourvoir vos postes?
  • Embauchez-vous de nouveaux employés à des taux plus élevés qui vous obligent à faire des rajustements aux salaires de vos salariés déjà en place?

Si vous avez répondu « oui » à quelques-unes de ces questions, il est plus que probable que la pénurie d’employés soit bien présente dans votre entreprise. Voici quelques mesures que vous pourriez rapidement mettre en place et qui pourraient vous filer un bon coup de pouce afin d’attirer, embaucher et garder vos bons employés! 

Attirez de bons candidats

Vous attirez toujours le même profil de candidat? Le temps est peut-être venu de réévaluer vos façons de faire afin d’attirer le plus large éventail de travailleurs possible.

  • Révisez vos affichages de postes! Appelez votre conseiller FCEI qui pourra revoir avec vous vos affichages et s’assurer que les améliorations que vous apporterez ont de bonnes chances d’attirer les candidats dont vous avez besoin. Ils peuvent même vous fournir un modèle. 
  • Indiquez clairement dans vos affichages de postes que les personnes issues de l’immigration ou encore que les gens de 55 ans et plus sont les bienvenus. 
  • Mentionnez ce qui vous distingue de la compétition, que ce soit au niveau de la couverture d’assurance, des horaires flexibles ou la présence d’un club social dans votre entreprise. 
  • Affichez dans les organismes de votre région qui accueillent des immigrants. Par exemple ALPA, mis en place par le gouvernement du Québec. 
  • Gardez le contact avec les centres de formation de votre région (p. ex. : écoles secondaires, cégeps, universités, centres de formation privés, etc.) et faites-vous connaître en offrant des stages, des visites de l’entreprise, ou même du mentorat.
  • Utilisez les médias sociaux pour promouvoir vos offres d’emplois et faire connaître votre entreprise. 
  • Vous pourriez aussi offrir une prime de référence à vos employés qui vous recommandent un candidat que vous engagez et qui complète sa période de probation avec succès.
Gardez vos employés séniors en place! 

Dans un contexte de population vieillissante, la rétention des employés expérimentés - voire le retour des retraités sur le marché du travail - devrait être une stratégie à considérer pour les PME. 

Pour inciter les travailleurs plus âgés à rester, on peut leur offrir : 

  • des horaires plus flexibles, 
  • des postes à temps partiel ou saisonnier,
  • ou encore, vous pourriez les libérer durant l’été et recruter des étudiants pour les remplacer temporairement

Le gouvernement vous aide !

Depuis janvier 2019, le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a annoncé deux mesures fiscales afin d’inciter le maintien et l’embauche de travailleurs d’expérience âgés de 60 ans et plus. 
 

    Pour les employeurs: réduction des charges sur la masse salariale
    Si votre entreprise compte parmi ses rangs des travailleurs d’expérience, vous pourriez être admissible à un crédit d’impôt relatif aux principales taxes sur la masse salariale provinciales (RRQ, RQAP, FSS, normes du travail et CNESST). Cette réduction peut aller jusqu’à : 

    • 50% pour les travailleurs âgés entre 60 et 64 ans, jusqu’à concurrence de 1250$ par travailleur. 
    • 75% pour les travailleurs âgés de 65 ans et plus, pour un maximum de 1875$ par travailleur.

    Pour y être admissible, vous devez :

    • avoir un établissement au Québec; 
    • avoir un capital versé inférieur à 15 millions de dollars et moins, pour l’année précédente; 
    • avoir plus de 5000 heures rémunérées (sauf les secteurs primaires et manufacturiers).

    Pour les employés: crédit d’impôt pour la prolongation de carrière
    Cette deuxième mesure s’adresse aux travailleurs. Le gouvernement bonifie le crédit d’impôt déjà existant et diminue le seuil d’admissibilité de 61 ans à 60 ans.

    Pour plus d’information, consulter notre article sur les faits saillants du budget ou contacter votre conseiller aux entreprises.

    L’intégration de vos nouvelles recrues, c’est primordial!

    L’accueil et l’intégration sont indispensables pour que vos employés développent un sentiment d’appartenance le plus tôt possible. Prévoyez un plan. Le jumelage avec les employés expérimentés peut s’avérer une excellente stratégie et facilitera le transfert de connaissances vers vos nouveaux employés.

    Implanter un manuel de l’employé démontre l’intérêt que vous avez envers vos employés. Nous avons pour vous un modèle et même un webinaire qui vous aidera à mettre en place le meilleur outil qui soit. Dans le doute, appelez votre conseiller FCEI! 

    De plus, saviez-vous qu’Emploi Québec offre des subventions pour améliorer vos outils de gestion des ressources humaines? Contactez votre Centre local d’emploi pour plus d’information (Service aux entreprises).

    Avez-vous pensé à l’automatisation de votre entreprise et la formation?

    Face à une importante pénurie de main-d’œuvre, certaines PME se tournent vers les technologies et l’innovation pour augmenter leur productivité. Une telle transformation doit toutefois s’accompagner d’un plan de transition pour les employés non spécialisés. Par exemple, une entreprise pourrait décider que sa production est désormais totalement automatisée. Les anciens opérateurs de machinerie pourraient alors être formés pour devenir des programmeurs.

    Emploi-Québec offre du soutien pour former vos employés afin qu’ils puissent être maintenus en emploi. 

    Vous pensez recruter à l’international?

    Le recrutement international peut s’avérer une option intéressante, mais il faut savoir que cela s’applique surtout pour les travailleurs plus qualifiés, par exemple, en technologie de l’information. Cette démarche peut engendrer des coûts importants : il faut prévoir beaucoup de temps à investir et penser à l’intégration des immigrants que vous embaucherez (logement, transport, etc.)!

    Toutefois, le renouvellement du permis de travail est facilité pour les employeurs et les travailleurs déjà au Canada et qui souhaitent prolonger leur séjour chez le même employeur ou un autre employeur. La demande peut être faite en ligne (réponse à recevoir en plus ou moins 20 jours) ou directement au poste frontalier/douane (réponse dans la même journée). Le gouvernement donne de l’information sur son site Web, mais vous pouvez également appeler votre conseiller FCEI pour en savoir plus. 

    Accompagnement en matière de main-d’œuvre étrangère pour les entreprises
    Les gouvernements ont mis sur pied des ressources et des programmes pour vous aider à embaucher des immigrants. Le Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) finance une centaine d’organismes communautaires pour soutenir les nouveaux arrivants dans leurs démarches d’intégration au Québec incluant la recherche d’emploi. Afin de répondre aux besoins d’un maximum d’entreprises, le MIFI sera présent dans plus de 50 villes avec ses 61 points de service partout au Québec.Le MIFI offre également un système d’accompagnement des entreprises. 

    Ce service peut vous soutenir si vous souhaitez :

    • obtenir de l’information sur les différents programmes d’immigration et les programmes d’aide financière disponibles ;
    • obtenir de l’aide pour l’utilisation du « Portail employeurs » disponible sur la plateforme Arrima ;
    • embaucher des personnes immigrantes ou issues de minorités ethnoculturelles déjà établies au Québec
    • embaucher des étudiants internationaux ayant un diplôme du Québec
    • recruter des travailleurs temporaires et permanents à l’international
    • franciser les personnes immigrantes
    • faciliter l’intégration des personnes immigrantes grâce aux démarches d’installation et d’intégration socioprofessionnelle
    • s’informer sur la reconnaissance des compétences et sur les accès aux ordres professionnels
    • demander l’organisation d’une séance d’information sur un sujet lié à l’immigration

    Pour avoir accès à cet accompagnement, il vous suffit de remplir la demande en ligne et un conseiller vous contactera.

     

    Programmes d'aide financière pour l’embauche

    Pour faciliter le recrutement à l’étranger et l’intégration des personnes immigrantes en emploi, le MIFI investira 54,8 millions de dollars jusqu’en 2021.  Une partie de cet investissement servira à financer quatre nouvelles mesures pour les entreprises voulant recruter des travailleurs étrangers temporaires : 

    • mesure d’aide financière pour la participation à une mission de recrutement : les frais encourus seront remboursés à environ 50%, jusqu’à concurrence de 5 000$ par entreprise par mission ; 
    • mesure d’aide financière pour le recrutement international hors mission : le remboursement d’environ 50% des frais de transport, de repas et d’hébergement à l’étranger, pour un maximum de 5 000$ ;  
    • mesure d’aide financière pour le déménagement des travailleurs recrutés : pour un maximum de 1 000$ par travailleur immigrant ;
    • les travailleurs étrangers temporaires ainsi que leurs conjoints seront dorénavant admissibles à l’ensemble de l’offre des services publics d’emplois. 

    Emploi-Québec offre à certains travailleurs une subvention salariale pour faciliter leur intégration au marché du travail. Pourquoi ne pas les accueillir dans votre entreprise ? 

    Programme d’aide à l’intégration des immigrants et des minorités visibles en emploi (PRIIME)
    Ce programme offre :

    • -    une aide financière pouvant aller jusqu’à 70% du salaire brut du participant ;
    • -    ce programme peut s’échelonner sur une période de 52 semaines.

    De plus, la subvention contient quatre volets :

    1. un soutien salarial pour l’intégration en emploi du travailleur ou de la travailleuse
    2. un soutien salarial pour l’encadrement et l’accompagnement de la personne
    3. un soutien financier pour compenser les dépenses supplémentaires en lien direct à l’adaptation de vos outils ou activités qui doivent tenir compte des particularités culturelles du ou des travailleurs
    4. un soutien financier pour compenser les dépenses que vous engagez directement pour permettre à la personne embauchée de suivre une formation d'appoint. 

    Il existe encore d’autres solutions !

    Avez-vous pensé aux membres de Premières Nations et des Inuits ?

    Le programme d’aide à l’intégration en emploi des membres des premières Nations et des Inuits (PAIPNI) est un programme similaire à PRIIME, mais qui est spécifique aux peuples autochtones.   

    Ce programme offre :

    • une aide financière pouvant aller jusqu’à 80% du salaire brut de la personne jusqu’à concurrence de 100% du salaire minimum calculé sur une base de 40 heures ;
    • ce programme peut s’échelonner jusqu’à 52 semaines si les difficultés d’intégrations du travailleur permettent de le justifier ;

    La subvention contient les mêmes quatre volets que le programme PRIIME.

    Et les personnes handicapées ?
    Saviez-vous qu’il y a des subventions pour favoriser l’intégration des personnes handicapées ? En effet Emploi-Québec, par le biais du Contrat d’intégration au travail, peut vous fournir de l’aide financière au niveau:

    • d’un soutien salarial s’il y a un manque a gagner au niveau de la productivité;
    • d’une couverture de certaines  des dépenses supplémentaires associées à l’embauche des personnes handicapées tels que l’adaptation du milieu de travail.

    Emploi-Québec a mis sur pied un service d’assistance aux employeurs qui pourra vous soutenir dans vos démarches.

    Mesures pour entreprises et travailleurs saisonniers

    Entreprise saisonnière, souhaitez-vous prolonger votre saison ?

    Le ministère du Travail, de l’emploi et de la Solidarité sociale a reconduit, au mois d’avril 2019, le projet pilote pour le soutien aux travailleurs saisonniers.

    En effet, les entreprises seront en mesure de prolonger leur saison soit au début ou à la fin de la saison en offrant des programmes de formation en entreprise aux employés. Ces formations seront remboursées à 100% et une subvention salariale pourra être accordée pour un taux maximal de 20$ l’heure par employé. 

    Les programmes de formation peuvent toucher les thèmes suivants :

    • la lecture ;
    • l’utilisation de documents ;
    • la rédaction ;
    • le calcul ;
    • la communication orale ;
    • la capacité de raisonnement ;
    • les compétences numériques ;
    • le travail d'équipe ;
    • la formation continue.

    De plus, une fois leur prestation d’assurance-emploi terminée, les travailleurs saisonniers pourront recevoir une allocation de participation équivalente à la prestation d’assurance-emploi qu’ils recevaient habituellement s’ils suivent une formation. 

    Découvrir une relève

    Vous craignez un manque de relève dans votre domaine ? Pourquoi ne pas contribuer à la former ? Le programme Découvrir une relève vous permet d’accueillir des stagiaires de deux façons :

    • Via un stage d’exploration pour une période maximale de 4 semaines 
    • Via un stage d’observation d’une durée variable. 

    Pour plus d’information sur l’ensemble de ces programmes, contacter votre centre local d’emploi ou votre conseiller FCEI. 

    Lors du dévoilement de sa stratégie nationale sur la main-d’œuvre, le gouvernement du Québec a annoncé qu’il injecterait 1,3 milliard $ sur 5 ans. Nous surveillons la mise en place des nouvelles ressources qui seront mises à votre disposition et nous vous tiendrons informés ici même!