Skip to main content

Baromètre des affairesMD : l’optimisme à court terme des PME atteint un sommet depuis le début de la pandémie, mais les coûts élevés et les difficultés d’approvisionnement demeurent des défis

Ottawa, le 31 mars 2022 — Le niveau d’optimisme des propriétaires de PME a augmenté en mars, selon le tout dernier Baromètre des affairesMD de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). L’indice de confiance sur trois mois a gagné 6 points (60,2), un niveau record depuis la période prépandémique. L’indice de confiance sur douze mois a, quant à lui, progressé de 2 points (65,1).

« Les PME commencent à retrouver espoir grâce à la levée des restrictions partout au pays. C’est le signe qu’on traverse une nouvelle phase de la pandémie. Cela dit, d’autres indicateurs de la santé des entreprises font ressortir plusieurs défis, comme l’augmentation des coûts, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et les pénuries de main-d’œuvre. Cela risque de ralentir le redémarrage des entreprises », déclare Simon Gaudreault, vice-président de la recherche nationale à la FCEI.

Trois chefs de PME sur dix (34 %) estiment que leur entreprise se porte bien et 22 % pensent le contraire. Les projets d’augmentation des prix et des salaires ont encore pris de l’ampleur, les propriétaires prévoyant une montée des prix de 4,7 % en moyenne au cours des douze prochains moins, et des hausses salariales de 3,1 %. 

Les PME sont toujours affectées par les contraintes de coûts 

Malgré le regain d’optimisme, les PME font toujours face à d’importantes pressions en termes de coûts qui risquent de freiner leur rétablissement, leur croissance et leur retour à des niveaux de ventes prépandémiques. Les coûts des carburants et de l’énergie ont grimpé de 7 % en un mois et demeurent l’une des principales contraintes de coûts pour une majorité (72 %) d’entreprises. La proportion de PME déplorant les coûts liés aux salaires, aux assurances et aux intrants suit également une tendance à la hausse.

Par ailleurs, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et les pénuries de main-d’œuvre continuent d’être un défi ce mois-ci pour les entreprises.

« Après deux ans de pandémie, cela fait du bien de voir que les propriétaires de PME sont plus confiants en l’avenir. Mais cela ne veut pas dire qu’ils ont les moyens d’absorber de nouveaux coûts. Étant donné que la taxe fédérale sur le carbone et les tarifs d’électricité d’Hydro-Québec vont augmenter le 1er avril, les PME sont encore confrontées à des obstacles qui nuisent à leur relance », conclut Andreea Bourgeois, directrice de l’économie à la FCEI.

Méthodologie 
Baromètre des affairesMD de mars : Les résultats de mars 2022 s’appuient sur 756 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données se fondent sur les réponses reçues entre le 3 et le 14 mars. Les résultats sont exacts à +/- 3,6 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Chaque mois, l’ensemble des indicateurs est recalculé pour le mois précédent afin d’inclure tous les résultats de ce mois. 

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Maud Larivière, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234| Cell. : 514 817-0228
[email protected] 

31 mars 2022

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes