Baromètre des affairesᴹᴰ mensuel

Résultats du mois de novembre 2022

Le niveau de confiance à court et à long terme des propriétaires de PME du Canada affiche une tendance à la baisse pour le 3e mois consécutif.

L’indice du Baromètre des affairesMD de la FCEI à court terme, basé sur les attentes des PME sur trois mois en termes de performance, a chuté de 2 points supplémentaires pour passer à 43,8. Sur le long terme (douze mois), il est passé à 50,0, ce qui indique une répartition égale entre le nombre de propriétaires de PME optimistes et pessimistes face à l’avenir. Un indice inférieur à 50 montre qu’il y a moins de propriétaires de PME optimistes que pessimistes pour les prochains mois.

Résultats provinciaux

À l’échelle provinciale, les résultats à court terme sont également à la baisse et généralement pessimistes. Tandis que la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador enregistrent les meilleurs résultats du pays avec des indices supérieurs à 50 ou autour de ce chiffre, les huit autres provinces enregistrent des indices inférieurs à 50. L’Ontario est la province la moins optimiste avec un indice de confiance de 42,8.

Toutefois, les résultats à long terme sont plus optimistes, l’Île-du-Prince-Édouard est en tête avec un indice de 60,9. Toutes les autres provinces affichent des indices supérieurs à 50, sauf l’Ontario (49,7) et Terre-Neuve-et-Labrador (42,3), qui sont les plus pessimistes pour les 12 prochains mois.

Résultats sectoriels

Sur le plan sectoriel, les résultats sont très mitigés. Les entreprises du secteur des arts, loisirs et information affichent les meilleurs résultats à court et à long terme, avec un indice qui s’approche de la barre des 70. En revanche, les entreprises des secteurs de l’agriculture, du commerce de détail et des services financiers sont les plus pessimistes, à court comme à long terme. D’ailleurs, à court terme, ces trois secteurs affichent des résultats inférieurs à 40, et à long terme, ils atteignent à peine 40.

Indicateurs de la situation générale des affaires

Les plans d’embauche de personnel à plein temps sont désormais négatifs, puisqu’un peu plus d’entreprises prévoient de réduire leurs effectifs plutôt que de les augmenter au cours des 3 à 4 prochains mois. Les plans de dépenses en capital demeurent plus faibles qu’avant la pandémie, mais environ 50 % des entreprises prévoient d’investir dans les 3 à 4 prochains mois, la plupart dans les ordinateurs et la bureautique.

Plans visant les prix et les salaires

Les plans moyens de hausse des prix ont baissé de 0,2 point, pour passer à 3,9 % tandis que les plans moyens relatifs aux salaires ont augmenté, passant de 3,1 % à 3, 4 %. Ils sont inférieurs aux sommets atteints en mai (4,9 % pour les prix) et juin (3,6 % pour les salaires).

Méthodologie

Les résultats de novembre s’appuient sur 719 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données rendent compte des réponses reçues entre le 3 et le 11 novembre. Les résultats sont exacts à +/- 3,7 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Chaque mois, l’ensemble des indicateurs est recalculé pour le mois précédent afin d’inclure tous les résultats du sondage de ce mois. L’indice étant mesuré sur une échelle de 0 à 100, un niveau supérieur à 50 signifie que les entrepreneurs qui s’attendent à de meilleurs résultats pour les trois ou douze prochains mois sont plus nombreux que ceux qui envisagent une performance plus faible. L’indice s’approche normalement de 65 lorsque la croissance économique atteint son plein potentiel.


Le Baromètre des affaires pour le mois de décembre sera publié le 29 décembre.

Andreea Bourgeois, directrice, Économie
Simon Gaudreault, Vice-président de la recherche et Économiste en chef

Sujets dans cet article :