Passer au contenu principal

Déclaration de la FCEI : beaucoup de PME sont trop fragiles pour survivre à une nouvelle série de fermetures obligatoires

  • Accueil
  • Déclaration de la FCEI : beaucoup de PME sont trop fragiles pour survivre à une nouvelle série de fermetures obligatoires

Ottawa, le 10 novembre 2020 – Alors que les différents paliers de gouvernement imposent de nouvelles fermetures dans de nombreuses régions du pays, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) leur demande de fournir un soutien financier immédiat pour aider les PME qui seront durement touchées par ces mesures. D’ailleurs, le Manitoba a annoncé aujourd’hui un confinement presque aussi généralisé que celui de mars, mais à la différence du printemps dernier, les PME sont bien plus fragiles aujourd’hui. 

Selon les estimations de la FCEI, 160 000 entreprises de partout au Canada pourraient fermer en raison de la COVID-19 et ce nombre pourrait même atteindre 225 000 dans un contexte de nouvelles restrictions et de fermetures. 

Il est urgent d’améliorer les programmes d’aide fédéraux 
Les programmes d’aide fédéraux sont importants pour un grand nombre de PME, et les changements actuellement examinés par la Chambre des communes sont prometteurs. Cela étant dit, ils ne suffiront pas à soutenir les PME qui traversent une deuxième vague de fermetures, que celles-ci soient complètes ou partielles. 

Plus tôt dans la journée, le premier ministre du Canada a déclaré qu’aucun palier gouvernemental ne devrait assouplir les mesures de santé publique même s’il ressent de la pression, car les programmes fédéraux sont en place pour soutenir les entreprises éprouvées par les restrictions et les fermetures.  

Or, la FCEI souligne plusieurs constats :    

  • Aucune aide au loyer n’est présentement disponible; le projet de loi introduisant la subvention d’urgence pour le loyer commercial (SUCL) est encore à l’étude. 
  • La générosité de la subvention salariale a été réduite de 75 % à 65 % et aucune majoration supplémentaire n’est prévue pour les entreprises touchées par la deuxième vague de fermetures. 
  • Bien qu’annoncée, la bonification du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) n’est pas encore en vigueur. 
  • Des centaines de milliers de petites entreprises n’ont encore reçu aucune aide, car elles continuent de tomber entre les mailles du filet des programmes offerts. On peut citer les entreprises en démarrage et les microentreprises. 

Conseils pour les gouvernements provinciaux
Les gouvernements provinciaux doivent également concentrer leurs efforts pour limiter l’impact des restrictions économiques sur les PME. Voici les recommandations clés de la FCEI :

  • Éviter le recours au confinement généralisé. Toute fermeture d’entreprise devrait être limitée aux secteurs et aux régions où les données de santé publique démontrent clairement la nécessité d’y avoir recours et ne pas utiliser le confinement pour envoyer un message à la population que la COVID-19 est un enjeu sérieux. 
  • Partager régulièrement les données sur les éclosions par secteur. Cela permettrait aux consommateurs de faire des choix plus éclairés et d’informer plus adéquatement les chefs de PME des décisions prises. 
  • Si les gouvernements ferment ou limitent les activités des petits commerces de détail, comme au Manitoba, nous les invitons également à mettre en place des mesures équitables et cohérentes. Si les PME, qui ne comptent que quelques clients par jour, ne peuvent pas vendre de t-shirts ou de téléviseurs, les magasins de grande surface, comme Costco et Walmart, ne devraient pas non plus être autorisés à le faire simplement parce qu’ils ont un rayon d’épicerie.
  • Mettre en place des programmes de soutien provinciaux supplémentaires pour les PME, comme rendre l’aide au loyer rétroactive pour les entreprises qui étaient admissibles, mais qui n’ont pas pu bénéficier de l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC). 

Quand on dit à la population « qu’on doit se tenir ensemble » cela ne signifie pas qu’il faut demander aux propriétaires de PME d’assumer, à eux seuls, la responsabilité de protéger la société. Ils ont besoin d’un soutien immédiat et continu dans toutes les provinces où de nouvelles restrictions sont imposées. 

-    Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI. 

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements : 
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]