Passer au contenu principal

L’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) : un programme imparfait arrivé à échéance

  • Accueil
  • L’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) : un programme imparfait arrivé à échéance

Montréal, le 28 août 2020 – Alors que le 1er septembre approche à grands pas, beaucoup d’entreprises sont toujours privées de l’aide au loyer nécessaire à leur survie. La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) rappelle que l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) arrive à terme le 31 août et qu’aucune prolongation n’a été annoncée. Et même, dans l’éventualité où ce programme serait prolongé, il continuerait de manquer sa cible si aucune modification n’y est apportée. En effet, pour y être admissibles, les PME doivent non seulement démontrer une baisse de revenus de 70 % pour les mois d’avril et juin, mais leurs propriétaires d’immeubles commerciaux doivent également accepter d’adhérer au programme.  

« L’iniquité de ce programme n'est plus à démontrer. Aux quatre coins du pays, de nombreuses PME lancent un cri du cœur car elles n’ont toujours pas accès à l'aide nécessaire pour poursuivre leurs activités. Pensez-vous qu’il soit logique et juste qu'un commerce d'un côté de la rue survive, quand celui situé de l'autre côté ferme boutique simplement parce que la décision revient au propriétaire de l’immeuble ? » questionne François Vincent, vice-président Québec à la FCEI. 

Depuis des mois, la FCEI mène une campagne en faveur d’un meilleur soutien au loyer et demande de : 
 

  • Permettre aux locataires d’accéder directement à la part de l’aide qui leur est destinée par le biais du programme, sans que cela ne dépende de la participation des propriétaires d’immeubles commerciaux; 
  • Augmenter le montant convertible en subvention du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) de 25 à 50 %, ainsi que le plafond du prêt de 40 000 à 60 000 $ ; 
  • Prolonger le moratoire sur les expulsions de locataires commerciaux pour couvrir les PME heurtées par la crise, et ce jusqu’à ce que l’aide au loyer soit corrigée.  

« Lorsqu’on pense à ce programme, le mot qui nous vient à l’esprit est « frustration ». Maintenant, la grande question est de savoir si la ministre des Finances, nouvellement nommée, donnera aux propriétaires de PME un peu d'espoir en corrigeant cette injustice. Pour beaucoup, on parle de la survie même de leurs projets d’entreprise », conclut M. Vincent. 

Vous trouverez ici une compilation d’exemples de propriétaires de PME, situés d’un bout à l’autre du pays, qui ne peuvent pas accéder à l’AUCLC et qui ont besoin d’un soutien financier pour leur loyer dès maintenant.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements : 
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]