Passer au contenu principal

Portrait économique et financier du Québec : la FCEI est satisfaite que le gouvernement exclut toute hausse de taxes et d’impôts

  • Accueil
  • Portrait économique et financier du Québec : la FCEI est satisfaite que le gouvernement exclut toute hausse de taxes et d’impôts

Montréal, le 19 juin 2020 – Ce matin, le ministre des Finances, M. Éric Girard, a fait le point sur l’impact de la COVID-19 sur l’économie et les finances publiques du Québec. Les constats sont clairs, cette pandémie coûte cher aux trésors publics et mine la croissance économique. Un déficit historique est prévu à 14,9 G$ pour l’année en cours tandis que le ralentissement de l’économie entraîne une baisse du PIB réel de 6,5 %.

« La crise actuelle est historique. Les dirigeants de PME n’aiment pas les budgets déficitaires, mais dans des situations exceptionnelles comme celle-ci, des actions étaient et sont toujours nécessaires. Il sera primordial d’établir un plan de retour à l’équilibre budgétaire. Le ministre souhaite écrire un budget à l’encre noire dans 5 ans et exclut toute augmentation de taxes et d’impôts. C’est la bonne avenue à prendre, car nous avons besoin de stimuler la consommation de la population et la productivité de nos entreprises, sans leur ajouter des freins supplémentaires, » explique François Vincent, vice-président Québec de la FCEI.

La FCEI rappelle que le Québec est la seule province au Canada où des restrictions en termes d’heures rémunérées (5 500 heures) bloquent l’accès au taux d’impôt réduit des petites entreprises des secteurs de la construction et des services. Les contraintes gouvernementales mises en place durant la crise de la COVID-19 pourraient limiter davantage encore leur accès à cette déduction et générer l’augmentation de leur impôt, ce qui ne rejoint pas l’objectif exprimé aujourd’hui de ne pas augmenter la fiscalité des entreprises. La FCEI demande au gouvernement de considérer cette réalité et d’adopter des mesures qui puissent y remédier.

En situation d’incertitudes, la confiance des PME a été affectée
Les turbulences économiques ont eu un effet sismique sur la confiance des entrepreneurs. Le Baromètre des affairesMD de la FCEI, qui mesure la confiance des chefs d’entreprise du Canada, est assez révélateur à ce sujet. Le Québec, en tête des provinces canadiennes en février avec un indice de 68,3, est tombé au plus bas niveau jamais enregistré en plus de 30 ans en mars dernier, avec un indice s’établissant à 15,7. Lorsque l’indice varie entre 65 et 70, cela signifie normalement que l’économie est à son plein potentiel. Bien que la confiance des PME au Québec ait connu un léger regain en mai (35,7), la province était encore en queue de peloton et occupait l’avant dernière position au Canada.

« La confiance est un facteur clé pour relancer l'économie. Tous les gestes que le gouvernement a posés et va poser sont scrutés par les dirigeants d’entreprise et influenceront leur confiance, » ajoute M. Vincent.

Miser sur les PME pour stimuler la croissance économique
Le gouvernement du Québec a agi promptement pour protéger le plus de vie possible en limitant la propagation du virus. Il a aussi adopté de nombreuses mesures pour les entreprises, notamment sous forme de prêts ainsi que certaines aides ciblées destinées à des secteurs fortement affectés par la crise comme le tourisme.

Aujourd’hui, le ministre des Finances a affirmé désirer un retour de la croissance économique annualisée à 2 %. La FCEI salue cet objectif ambitieux et croit que pour y arriver, il faut miser sur les petites et moyennes entreprises qui représentent le tissu économique du Québec. Pour ce faire, le gouvernement devra prendre en considération les réalités de toutes les PME qui ont subi des pertes durant la crise.

« Les PME québécoises contribuent à hauteur de 30 % du PIB de la province et assurent 70 % de l’emploi total. Pour réussir la reprise économique, le gouvernement doit mettre les PME au cœur de son plan économique. La FCEI offre sa pleine collaboration afin de trouver des mesures importantes qui dynamiseront l’économie de toutes les régions québécoises. » conclut M. Vincent.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Wissal El Alaoui, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected]