close search dialog

Réunion du Conseil de la fédération : les premiers ministres des provinces et territoires doivent prendre des mesures pour réduire les coûts d'exploitation des PME

Ottawa, le 11 juillet 2022 – La hausse des coûts des transports et des carburants a contraint 92 % des PME à augmenter leurs prix ces 12 derniers mois, selon la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). En plus des prix records à la pompe, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et les pénuries de main-d’œuvre font grimper les coûts d’exploitation. La pression sur les propriétaires de PME et les consommateurs partout au pays est considérable.

À l’occasion de la réunion du Conseil de la fédération organisée aujourd’hui et demain à Victoria (Colombie-Britannique), la FCEI demande aux provinces, aux territoires et au gouvernement fédéral de réduire les coûts d’exploitation des PME en prenant les mesures suivantes :

  • Éliminer ou réduire temporairement les taxes d’accise fédérales et provinciales sur les carburants.
  • Geler les augmentations prévues des taxes sur le carbone.
  • Augmenter le plafond de la déduction accordée aux petites entreprises à 600 000 $ (actuellement à 500 000 $) comme c’est le cas en Saskatchewan et l’indexer annuellement sur l’inflation.

« Chaque dollar compte pour les PME, surtout pour faire face à la flambée des coûts. L‘Ontario, l’Alberta et Terre-Neuve-et-Labrador ont déjà allégé temporairement les prix à la pompe. Le fédéral et les autres provinces doivent leur emboîter le pas. Plus de la moitié des PME du pays n’ont toujours pas retrouvé des revenus normaux. Les premiers ministres doivent accorder la priorité absolue à la relance des PME à l’occasion de cette réunion », déclare Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.

Les coûts des carburants et de l’énergie sont le principal obstacle à la croissance des PME selon le tout dernier Baromètre des affairesMD de la FCEI. Les pénuries d’intrants et de main-d’œuvre sont également une contrainte importante en termes de coûts. Selon un récent sondage FCEI, au cours des 12 derniers mois, 79 % des PME ont augmenté leurs prix nettement plus ou un peu plus que d’habitude, c’est-à-dire par rapport à une année typique précédant la pandémie.

Les obstacles au commerce intérieur coûtent cher à l’économie canadienne

Cinq ans après l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange canadien (ALEC), peu de progrès ont été accomplis pour supprimer les obstacles inutiles qui freinent la libre circulation des biens, des services, de la main-d’œuvre et des investissements dans tout le pays. La réduction de la paperasserie et des obstacles commerciaux est un moyen peu coûteux et efficace d’aider les PME à croître. Les gouvernements de l’ensemble du pays doivent favoriser les opportunités commerciales et éliminer les obstacles au commerce intérieur.

La FCEI recommande les mesures suivantes aux gouvernements :

  • Adopter une politique de reconnaissance mutuelle du commerce intérieur voulant que tout bien ou service qui peut être vendu ou utilisé dans une province ou territoire puisse être vendu ou utilisé dans tous les autres sans que d’autres exigences s’appliquent.
  • Améliorer la qualité et la transparence des données sur les progrès, notamment la mise en œuvre des accords de conciliation.

« Les gouvernements ont la capacité et les outils nécessaires pour aider les PME en réduisant les coûts des carburants, en relevant le plafond d’imposition des PME et en supprimant les obstacles au commerce intérieur. Le moment est venu de passer de la parole aux actes afin de mettre en place des politiques qui vont donner un élan aux PME », conclut M. Guénette.

Les propriétaires de PME sont invités à faire entendre leur voix en signant la pétition de la FCEI réclamant une réduction supplémentaire des coûts des carburants.

Pour obtenir plus d’informations sur les travaux de recherche de la FCEI sur le commerce intérieur, cliquez ici (en anglais seulement).

Méthodologie

Baromètre des affairesMD de juin : Les résultats de juin 2022 s’appuient sur 700 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données se fondent sur les réponses reçues entre le 2 et le 14 juin. Les résultats sont exacts à +/– 3,7 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Chaque mois, l’ensemble des indicateurs est recalculé pour le mois précédent afin d’inclure tous les résultats de ce mois.

Tableau de suivi de la santé des PME : Sondage Votre voix − Juin 2022, résultats préliminaires du 9 au 14 juin 2022 fondés sur un échantillon de 2 353 membres FCEI. À titre de comparaison, pour un échantillon probabiliste ayant un nombre égal de répondants, la marge d’erreur serait de +/-2,0 %, 19 fois sur 20.

Sondage FCEI Votre voix − Juin 2022 : Les résultats finaux s’appuient sur les réponses reçues entre le 9 et le 30 juin 2022 et sont basés sur un échantillon de 2 533 membres de la FCEI. À titre de comparaison, pour un échantillon probabiliste de cette taille, la marge d’erreur serait de +/- 1,9 %, 19 fois sur 20.

À propos de la FCEI

La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des conseils et des ressources personnalisés et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

Renseignements

Maud Larivière, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
affaires.publiques@fcei.ca