Les pénuries demain-d’oeuvre mettent enpéril le secteur agricole canadien

Des solutions s’imposent pour assurer l’avenir du secteur agricole et la sécurité alimentaire mondiale

Sommaire

Le nouveau rapport de la FCEI intitulé Les pénuries de main-d’oeuvre mettent en péril le secteur agricole canadien, traite des répercussions des pénuries de main-d’oeuvre sur les entreprises agricoles du Canada. Il faut trouver une solution à ce problème pour que ce secteur puisse continuer à croître et pour assurer la sécurité alimentaire mondiale en cette période d’instabilité politique et de conflits. Le rapport aborde l’enjeu des pénuries de maind’oeuvre à l’échelle du secteur, les niveaux d’optimisme chez les agriculteurs, les difficultés qui exacerbent les pénuries de main-d’oeuvre (y compris le fardeau fiscal, le vieillissement de la population et les enjeux ruraux) ainsi que des solutions potentielles aux pénuries (augmentation des salaires, programmes de travailleurs étrangers temporaires, embauche de retraités et automatisation). Nos solutions reposent sur l’allègement du fardeau fiscal des entreprises agricoles pour faciliter l’embauche et la rétention des travailleurs, l’amélioration des possibilités sociales et de formation pour les travailleurs et les employeurs, et la simplification des processus d’immigration des travailleurs agricoles saisonniers et permanents.

Sujets dans cet article :