Passer au contenu principal

Politique sur les intempéries : un bon plan pour les jours de mauvais temps

  • Accueil
  • Politique sur les intempéries : un bon plan pour les jours de mauvais temps

Dame nature vous a déjà forcé à fermer vos portes temporairement? Les intempéries font partie de la vie d’ici, et il est parfois préférable de fermer boutique plutôt que de braver la tempête. Avoir une politique sur les tempêtes de neige, le verglas ou les inondations, par exemple, vous aidera à assurer le bon fonctionnement de votre entreprise et évitera des déplacements risqués à vos employés.

Une bonne politique en cas de météo défavorable, ou « politique sur les intempéries », doit répondre aux questions suivantes :    

Quand fermer boutique?

Optez pour des critères précis : fermez boutique s’il y a des accumulations de X centimètres de neige ou si les vents dépassent X km/h. Si cette méthode vous semble peu pratique, vous pouvez décider de fermer en même temps que d’autres établissements spécifiques (p. ex. des bureaux du gouvernement) ou suivre les recommandations du ministère des Transports lorsqu’il suggère à la population de limiter ses déplacements.   

Qui prend la décision?

Déterminez qui aura le dernier mot sur la fermeture de l’entreprise. Assumerez-vous la tâche ou la confierez-vous à un employé clé? Assurez-vous que chaque employé sait qui est responsable de prendre cette décision.

Comment en informer vos employés?

Vous pouvez faire connaître la décision à vos employés de bien des façons. Veillez à choisir des moyens de communication auxquels ils ont tous accès, et n’oubliez pas qu’il peut y avoir des pannes de courant pendant une tempête. Voulez-vous que vos employés : 

  • Contactent une personne en particulier?
  • Appellent vos bureaux pour écouter un message enregistré?
  • Consultent la page Facebook de votre entreprise?
  • Soient informés au moyen d’une chaîne téléphonique?
  • Attendent de recevoir un courriel ou un message texte?

Quels sont les employés qui peuvent travailler de la maison?

Grâce à l’infonuagique, à Skype et à d’autres technologies, travailler de la maison est plus facile que jamais. Votre politique devrait spécifier les postes où cette option est possible et la personne à contacter pour organiser une journée de travail à la maison. 

Voilà une belle façon de garder vos employés productifs tout en leur évitant des déplacements dangereux!

Devez-vous payer vos employés? 

Les normes provinciales du travail ne vous obligent pas à payer vos employés lors d’une fermeture temporaire, mais vous pourriez devoir leur verser un montant minimum si vous les renvoyez à la maison au cours de leur quart de travail.  

Mettez en place une politique sur les intempéries avec le soutien de votre conseiller FCEI. Ainsi, vous serez prêt à braver la tempête!