Skip to main content

Baromètre des affairesMD : la confiance des PME est ébranlée par les pénuries de main-d’œuvre et la hausse des prix des carburants et de l’énergie

Montréal, le 26 mai 2022 — Le niveau d’optimisme des propriétaires de PME à court et long terme a légèrement fléchi en mai, selon le tout dernier Baromètre des affairesMD de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Sur un horizon de douze mois, l’indice de confiance a perdu 3 points (61,6), et sur trois mois, il a reculé de deux points (58,8) par rapport à avril. 

Malgré ce léger déclin, la situation générale des affaires est meilleure et plus favorable que ces derniers mois. En effet, 43 % des propriétaires de PME estiment que leur entreprise se porte bien, contre 16 % qui pensent le contraire. Ce mois-ci, les pénuries de main-d’œuvre sont le principal frein à la croissance des entreprises (54 %), tandis que l’augmentation des prix des carburants et de l’énergie reste la plus importante contrainte en termes de coûts (76 %). 

« Il est encourageant de voir qu’un plus grand nombre de PME se portent bien après ces deux années d’incertitude. Mais elles ne sont pas encore toutes sorties de l’auberge. Dans certains secteurs, comme le commerce de détail et l’agriculture, elles sont certainement moins optimistes face à l’avenir », fait remarquer Andreea Bourgeois, directrice de l’économie à la FCEI. 

La quasi-totalité des provinces sont plus confiantes sur le court terme, sauf l’Ontario où l’optimisme s’est le plus refroidi (-5,6 points) et le Québec. Sur le plan sectoriel, c’est du côté de l’hébergement/la restauration que les progrès à court terme sont les plus notables, soit près de dix points (à 69,9). En revanche, le secteur du commerce de détail accuse un déclin important de 7 points (rendu à 53,3).

Les plans d’embauche de personnel à temps plein sont positifs, 30 % des PME comptant recruter des employés au cours des trois prochains mois. La proportion d’entreprises envisageant des compressions est inchangée depuis avril (11 %). Par ailleurs, les prévisions d’augmentation des prix restent élevées, mais stables (4,4 % sur 12 mois), et les plans de hausses de salaire s’établissent à 3,5 %.

« Malgré les gains dans certaines provinces et dans certains secteurs, les PME restent confrontées à des défis qui les empêchent de se rétablir complètement, notamment les pénuries de travailleurs qualifiés et la hausse des prix et des salaires. Tout cela génère chez eux des inquiétudes et des doutes quant à l’avenir », conclut Simon Gaudreault, vice-président de la recherche et économiste en chef à la FCEI.
 
Méthodologie 
Baromètre des affairesMD de mai : Les résultats de mai 2022 s’appuient sur 708 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données se fondent sur les réponses reçues entre le 3 et le 13 mai. Les résultats sont exacts à +/– 3,7 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Chaque mois, l’ensemble des indicateurs est recalculé pour le mois précédent afin d’inclure tous les résultats de ce mois. 

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

– 30 –

Renseignements :
Maud Larivière, attachée de presse, FCEI
Tél. : 514 861-3234 poste 1808 | Cell. : 514 817-0228
[email protected] 

26 mai 2022

Partagez cet article: Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Sujets dans cet article: Communiqués de presse

Documents connexes