close search dialog

Baromètre des affairesᴹᴰ mensuel

Résultats du mois de juillet 2022

La confiance des PME canadiennes à court et long terme a dégringolé en juillet.

L’indice du Baromètre des affairesMD de la FCEI à court terme, basé sur les attentes des PME sur trois mois en termes de performance, a enregistré une forte chute de près de 8 points, passant à 46,7. Les perspectives sur un horizon plus long – douze mois – ont reculé de près de 7 points (52,7). C’est le quatrième mois de suite que l’indice baisse à court et long terme.

Résultats provinciaux

L’indice de confiance à court et long terme s’est détérioré dans toutes les provinces. C’est en Ontario et à Terre-Neuve-et-Labrador que les résultats sont les plus faibles sur ces deux horizons. À l’Île-du-Prince-Édouard, l’indice à court terme domine encore le classement (71,2), l’indice à long terme se situant lui aussi à un bon niveau (63,0).

Résultats sectoriels

Sur le plan sectoriel, les perspectives se sont nettement assombries. L’indice de confiance à court et long terme est le plus faible du côté du commerce de détail et de l’agriculture. Le secteur de l’hébergement/la restauration est le plus optimiste de tous pour les trois et douze prochains mois, mais l’indice a fortement baissé sur ces deux horizons.

Autres indicateurs

Tous les autres indicateurs de la santé des PME présentent des signes d’affaiblissement. L’indicateur de la situation générale des affaires révèle que seulement 32 % des chefs de PME sont satisfaits de leurs résultats. Par ailleurs, les plans d’embauche de personnel à temps plein montrent que 20 % des propriétaires sont en mode recrutement, tandis que 17 % envisagent de réduire leurs effectifs. Les prévisions moyennes de croissance des prix et les plans moyens relatifs aux salaires restent élevés, à 4,7 % et 3,4 % respectivement.

Les pénuries de main-d’œuvre sont de loin le principal facteur limitant la croissance des PME : 52 % et 39 % respectivement pour la main-d’œuvre qualifiée et non qualifiée. Ces pénuries sont aiguës et s’aggravent de jour en jour. Les prix des carburants et de l’énergie exercent la pression la plus forte en termes de coûts, affectant la majorité des PME (76 %).

Méthodologie

Les résultats de juillet s’appuient sur 734 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données rendent compte des réponses reçues entre le 5 et le 13 juillet. Les résultats sont exacts à +/- 3,6 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Chaque mois, l’ensemble des indicateurs est recalculé pour le mois précédent afin d’inclure tous les résultats du sondage de ce mois.

L’indice étant mesuré sur une échelle de 0 à 100, un niveau supérieur à 50 signifie que les chefs d’entreprise qui s’attendent à de meilleurs résultats au cours des trois ou douze prochains mois sont plus nombreux que ceux qui envisagent une performance plus faible. Lorsque l’indice se situe aux alentours de 65, cela signifie normalement que l’économie tourne à plein régime.

Le Baromètre des affaires pour le mois d'août sera publié le 25 août.

Andreea Bourgeois, directrice, Économie
Simon Gaudreault, Vice-président de la recherche et Économiste en chef

Documents connexes

Date de publication Rapport Télécharger
Juillet 2022 Baromètre des affairesMD, résumé national PDF (1,06 Mo)
Juillet 2022 Baromètre des affairesMD,  résumés par province PDF (562 Ko)
Juillet 2022 Baromètre des affairesMD,  résumés par secteur PDF (695 Ko)
Juillet 2022 Baromètre des affairesMD, données Excel (415 Ko)
Avril 2020 Baromètre des affairesMD, questionnaire PDF (804 Ko)
Sujets dans cet article: