Passer au contenu principal

5 conseils pour un recrutement réussi

  • Accueil
  • 5 conseils pour un recrutement réussi

Vous avez du mal à dénicher la perle rare? Naviguer dans une mer de CV et passer des heures à donner des entrevues n’a rien d’une partie de plaisir! Suivez notre plan en 5 étapes pour recruter plus efficacement et améliorer votre taux de rétention.

Étape n° 1 : La description de poste

Utilisez un langage clair pour détailler les responsabilités et les exigences du poste. Donnez-vous également la flexibilité nécessaire pour modifier la description de poste ou la mettre à jour au besoin.

Une description de poste :

  • Constitue la base même de votre offre d’emploi et vous aide à communiquer clairement les objectifs liés au poste.
  • Vous permet de concevoir un régime de rémunération en fonction des responsabilités liées au poste et des qualifications requises.
  • Peut servir de base à la gestion du rendement : une description de poste claire aide les employés à comprendre leurs tâches et leurs responsabilités.
  • Peut servir à cibler les besoins en matière de formation et de perfectionnement lorsque l’employé ne répond plus à vos attentes ou à vos exigences.
  • Devrait inclure :
    • les valeurs essentielles auxquelles doivent adhérer tous les employés
    • une liste des tâches liées au poste
    • une description des exigences en matière d’expérience, de connaissances et de compétences
    • une liste des conditions de travail ou des exigences physiques minimales

 

Étape n° 2 : Une offre d’emploi accrocheuse

Pour avoir le loisir de choisir parmi de nombreuses candidatures au lieu de seulement quelques-unes, rédigez une offre d’emploi accrocheuse et affichez-la au bon endroit.

Dites-vous que le poste à combler est un produit que vous cherchez à vendre. Qu’est-ce qui fait sortir du lot votre entreprise, votre industrie, votre emplacement? Quels avantages offrez-vous par rapport à la concurrence? Par exemple :

  • Une bonne équipe
  • Des transports en commun à proximité ou un espace de stationnement gratuit
  • De la formation et du mentorat
  • Un horaire flexible
  • D’excellents salaires ou avantages sociaux
  • Un très bon dossier de sécurité

 

Votre offre est rédigée? Il ne vous reste plus qu’à l’afficher. Choisissez des moyens de publication en fonction de votre budget, du type de candidats recherché et du poste en question :

  • Sites d’emploi gouvernementaux
  • Journaux locaux et leurs sites d’emploi
  • Sites d’annonces classées (comme Kijiji)
  • Associations professionnelles
  • Sites d’emploi payants
  • Sites de recrutement des collèges ou des universités
  • Babillards des écoles secondaires
  • Médias sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn)
  • Votre propre site Web

 

Pensez aussi au Guichet-Emplois de Service Canada pour afficher des offres d’emploi gratuitement. Son service Jumelage emploi associe, quant à lui, les offres à des profils de chercheurs d’emploi et compile une liste de candidats qualifiés que vous recevez par la suite. Vous pouvez alors sélectionner ceux qui vous intéressent le plus et leur demander de postuler. Autre atout : le suivi du nombre de visites que votre annonce a suscitées et du nombre de candidatures reçues. Pour en savoir plus, consultez la page des Ressources pour employeur.

Votre province a peut-être elle aussi une plateforme d’affichage d’emplois sur laquelle vous pouvez publier votre offre d’emploi gratuitement. Par exemple, au Québec, il existe la plateforme Emploi-Québec qui offre sensiblement le même service que son équivalent fédéral. Votre conseiller FCEI peut vous informer à ce sujet.

Étape n°3 : Les entrevues

Certains employeurs sont intimidés à l’idée de rencontrer des candidats en personne pour évaluer s’ils ont les qualités recherchées pour le poste et l’entreprise. Une bonne préparation peut apaiser les craintes

Commencez par faire le tri des candidatures et des CV reçus, puis préparez vos questions (en voici des exemples) avant de fixer les rendez-vous.

Vous craignez peut-être, et cela se comprend, de poser des questions inappropriées, en particulier en ce qui concerne les droits de la personne. Pour en savoir plus, contactez la commission des droits de la personne de votre province ou votre conseiller FCEI. Vous pouvez aussi consulter nos lignes directrices pour éviter les écueils juridiques.

Une fois les entrevues terminées, vous devez évaluer les candidats.

Nos pratiques exemplaires en entrevue vous donneront plus de renseignements à ce sujet. Songez aussi à suivre le cours en ligne de Vubiz intitulé « Sélectionner les candidats les plus talentueux », offert gratuitement aux membres FCEI.

Étape n° 4 : La vérification des antécédents criminels

La vérification des antécédents criminels avant l’embauche a de plus en plus la cote auprès des employeurs à la recherche de la bonne personne. Bien qu’elle soit permise au Canada, elle peut soulever certaines questions en matière de droits de la personne et de droit à la vie privée de l’employé. Pour cette raison, vous devez d’abord voir si le poste à pourvoir justifie une telle vérification. Vous devez aussi clairement indiquer dans l’offre d’emploi ou l’offre conditionnelle que cette vérification est un prérequis.

Si vous jugez nécessaire de vérifier les antécédents criminels, veuillez noter que :

  • Vous devez indiquer au candidat quels sont les renseignements que vous recherchez et expliquer pourquoi.
  • Vous devez toujours obtenir le consentement écrit du candidat pour toute vérification des antécédents criminels.
  • Vous ne pouvez légalement cibler un candidat en particulier pour une vérification des antécédents : il vaut donc mieux effectuer cette vérification après avoir présenté une offre d’embauche.
  • Dans plusieurs provinces (dont le Québec), vous ne pouvez pas refuser d’employer une personne possédant un casier judiciaire à moins de prouver que l’infraction commise a un impact direct sur ses aptitudes à occuper le poste.Vous devez garder confidentiels tous les renseignements issus de la vérification.

 

La vérification des antécédents criminels peut être faite par la GRC ou par des enquêteurs privés.

Étape n° 5 : La lettre d’offre

Félicitations! Vous avez choisi le candidat idéal… Maintenant, il faut le lui faire savoir. Dans certains territoires ou provinces, la loi exige une lettre d’embauche. Que ce soit le cas ou non pour vous, le fait de mettre par écrit les modalités d’emploi permet à toutes les parties de démarrer la relation de travail du bon pied.

Ce qu’il faut inclure :

  • Une liste de tâches et de responsabilités
  • La date d’entrée en fonction
  • La rémunération
  • Les avantages sociaux
  • Les congés annuels
  • La clause de confidentialité (si vous n’avez pas votre propre politique de confidentialité)
  • La clause de fin d’emploi

 

En signant la lettre, votre nouvel employé confirme qu’il comprend et accepte votre offre. Il conserve l’original, et vous gardez une copie dans son dossier.

Si vous êtes membre FCEI, vous avez accès à de nombreux outils pour faciliter vos embauches :

  • Visionnez notre webinaire La recette d’une embauche réussie.
  • Utilisez notre modèle de lettre d’offre d’emploi que vous pouvez adapter à votre situation. Nous vous encourageons à la faire réviser par votre avocat avant de la faire parvenir à vos prochaines nouvelles recrues.
  • Profitez de l’expertise de nos conseillers FCEI dont plusieurs sont agréés en ressources humaines. Ce serait fou de se passer de leurs services!